Nicolas Merindol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nicolas Merindol
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinction

Nicolas Mérindol est un entrepreneur et banquier d'affaires français, Président fondateur du groupe Carmin Finance, né en 1961 à Cambrai (Nord). Il a été directeur général du groupe Caisse d'épargne de 2006 à 2008.

Formation[modifier | modifier le code]

Nicolas Mérindol est diplômé de l’Institut supérieur de gestion de Paris (ISG)[1] après une préparation HEC au lycée Henri IV à Paris. Il est également titulaire du diplôme d'Expertise Comptable.

Parcours[modifier | modifier le code]

Nicolas Mérindol a commencé sa carrière à la direction Financière du groupe Renault en France, puis en Argentine de 1984 à 1987.

Il rejoint alors la Caisse des dépôts et consignations (CDC) où il s’occupe des Sorefi puis intègre le Groupe Caisse d'épargne en 1988.

Après plusieurs années sur le terrain comme dirigeant dans diverses fonctions à la Caisse d'épargne de Picardie, il devient Directeur Financier en 1996, puis directeur général du Groupe Caisse d’épargne en septembre 2006.

En tant que Directeur Général du Groupe Caisse d’épargne[2], Nicolas Mérindol a exercé de nombreux mandats dans la banque, l’assurance et les services :

  • Président du Conseil d’administration du Crédit foncier de France[3]
  • Président du Conseil de surveillance de la Banque Palatine
  • Président du Conseil de surveillance de Gestrim[4]
  • Président du Conseil de surveillance de La Compagnie 1818 banquiers privés
  • Président de GCE Capital (Capital Risques)
  • Membre du Conseil d’administration de la CNP Assurances
  • Membre du Conseil de surveillance de Natixis (Banque d’investissement)
  • Membre du Conseil d’administration de Nexity (Immobilier)
  • Membre du Conseil de la Coface (Assurance Crédit)

Il a lancé le groupe Caisse d'Épargne en 2007 dans une programme de développement durable appelé "Bénéfices Futurs" qui visait la notation de tous les produits selon 3 critères : sécurité, responsabilité, climat. En matière sociale il a favorisé le dispositif de lutte contre l'exclusion bancaire au côté de la fédération du groupe avec le lancement de Parcours Confiance[réf. nécessaire].

Durant cette période, il a également exercé des responsabilités de place en France et à l’étranger dont :

  • Président du Conseil de surveillance du Fonds de Garantie des déposants
  • Président de l’European Banking Committee (EBIC)
  • Administrateur de la Banca Carige (Italie)

Le , en pleine crise financière internationale, à la suite d'une perte de trading de 751 millions d'euros par un trader, il démissionne de son poste de Directeur Général du Groupe Caisse d'Épargne, en même temps que le Président du Directoire Charles Milhaud[5],[6],[7]

En 2009, il crée sa société de conseil et rejoint, en janvier 2010, Banca Leonardo en tant que Vice-président représentant du groupe pour la France[8].

En juillet 2012 il rejoint et développe Amilton dont il devient actionnaire stratégique qu'il quitte en 2014 et lance en parallèle Amilton Finance banque d'affaires qu'il préside nommée depuis Carmin Finance .Via sa holding il prend d'autres participations dans des sociétés financières qu'il aide à se développer.

En septembre 2014 il lance Carmin , groupe de services financiers qu'il contrôle. Le groupe Carmin exerce dans les métiers du conseil M&A et Corporate Finance via Carmin Finance[9] ,du conseil en management Banque et Assurance via Investance Partners[10] et de services spécialisés dans le domaine de la finance via BDO Sicier ou encore 4 TPM. Fort de plus de 700 collaborateurs le groupe Carmin ambitionne de développer un nouveau modèle au service des clients.

Nicolas Mérindol exerce par ailleurs plusieurs mandats dans des sociétés en tant que membre de conseils d'administration. Il a également été président de 2013 à 2015 du conseil d'administration de Constructa Asset Management filiale du groupe Constructa un des leaders indépendants de services immobiliers .

Il est membre du conseil d'administration du groupe de presse Centre France[11] et préside le Holding CFLM depuis 2018


Autres mandats[modifier | modifier le code]

Au titre de ses engagements sociaux, Nicolas Mérindol a été actif dans plusieurs instances[12],[13] :

  • Membre du Comité du Fonds de cohésion sociale
  • Membre du Comité National du Développement Durable
  • Membre du Conseil d’administration de Vigeo[14],[15]
  • Enseignant en mathématiques financières et Finance à l’ESCAE (sup de Co Amiens)

Depuis 2009, il a pris la présidence du Conseil d’administration[16] pour la France de l’AMREF Flying Doctors, une ONG humanitaire africaine de santé et de recherche médicale, avant d'être élu au board international basé au Kenya, remplacé par Mireille Faugère en 2015. Nicolas Mérindol est toujours membre du conseil d'administration de l'Amref France et de l'Amref Monaco.

En 2012 il est élu au conseil d'administration de l'hôpital Foch.

Nicolas Mérindol a été également juge consulaire, élu en 2010 et en 2012 au tribunal de commerce de Bobigny et ce jusqu'en janvier 2015 .

Il est actuellement médiateur international près la cour internationale de médiation .

Distinctions[modifier | modifier le code]

Il est nommé chevalier de la Légion d’honneur le 31 décembre 2015[17].

Nicolas Mérindol est décoré de l’ordre marocain du Ouissam El Alaouite.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://blogs.ionis-group.com/isg/2007/10/nicolas_merindol_isg_85_lhomme.html
  2. https://www.challenges.fr/actualites/entreprises/20080514.CHA1392/la_caisse_depargne_vise_3_milliards_de_benefice_en_2012.html
  3. http://asilverston.blog.lemonde.fr/2008/11/01/nicolas-merindol-president-du-conseil-dadministration-du-credit-foncier-de-france/
  4. http://www.businessimmo.info/pages/wbg_lettre_article/fiche.php?lang=fr&s_code=050615N85&s_id=970
  5. Bertille Bayart, « Révolution de palais chez l'Ecureuil », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  6. Benoît Leprince, « Ecureuil : un seul trader perd 695 millions d’euros », Paris Match,‎ (lire en ligne)
  7. « Caisse d'épargne : la chute de la maison Milhaud », Le Point,‎ (lire en ligne)
  8. http://www.leonardo-co.com/index.php?folder=Leonardo&page=managing_directors.php
  9. « Les associés », sur www.carmin-finance.com
  10. « Investance Partners, cabinet de conseil en management », sur Investance Partners, cabinet de conseil en management (consulté le 22 mars 2019)
  11. « Groupe Centre France | La Montagne », sur www.centrefrance.com (consulté le 22 mars 2019)
  12. http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/054000264/0000.pdf
  13. http://www.ressources-solidaires.org/IMG/pdf/Guide_ESSEC_Bonnes_Pratiques_Transparence_Associatives-2.pdf
  14. http://www.vigeo.com/csr-rating-agency/images/PDF/Communiquepresse/Francais/050712_cord%E9_cnce_vigeo.pdf
  15. http://www.novethic.fr/novethic/entreprise/pratiques_commerciales/produits/la_caisse_epargne_annonce_etiquetage_ethique_tous_ses_produits_bancaires/110063.jsp
  16. http://www.amref.fr/apropos/lamref-en-france
  17. « Décret du 31 décembre 2015 », (consulté le 2 janvier 2016)