Nicolas Lupot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nicolas Lupot
Image dans Infobox.
Portrait de Nicolas Lupot, 1805, par Henriette Lorimier, exposé au musée de la Musique, Paris (dépôt du musée de la lutherie et de l'archèterie françaises de Mirecourt)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activités
Luthier, fabricant d'instruments de musiqueVoir et modifier les données sur Wikidata
Père-Lachaise - Division 36 - Lupot-Gand 01.jpg
Vue de la sépulture.

Nicolas Lupot (Stuttgart, 1758 - Paris, 1824) est un luthier français ayant notamment exercé à Orléans (où s'était installée sa famille), d'abord pendant le règne de Louis XVI, puis pour Louis XVIII durant la Première Restauration. Il fut surnommé le "Stradivarius français" pour la qualité exceptionnelle de ses instruments.

Ses violons sont très fortement inspirés de ceux d'Antonio Stradivari (1644-1737).

Il laisse son nom à un violon stradivarius de 1727[1].

Il est enterré au cimetière du Père-Lachaise (36e division). Sa chapelle de famille, en reprise par la Ville de Paris, fut sauvée de la destruction grâce à l'intervention de Domenico Gabrielli, Président de l'Association Internationale du cimetière du Père Lachaise, auprès de monsieur Dupuis, de l'Association des Luthiers de France qui prit en charge sa restauration.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Christophe Boulier, dictionnaire des compositeurs, article « Rodolphe Kreutzer », [1] (consultation du 31 octobre 2007).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :