Nicolas Lopez (escrime)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nicolas Lopez
Image illustrative de l’article Nicolas Lopez (escrime)
Carrière sportive
Sport pratiqué escrime
Arme sabre
Biographie
Nationalité Drapeau : France Française
Naissance (39 ans)
Lieu de naissance Drapeau : France Tarbes
Palmarès
Jeux olympiques 1 1
Championnats du monde 1 1 1
Championnats d'Europe 0 1 3
Championnats de France 3 1

Nicolas Lopez (né le à Tarbes) est un escrimeur français, pratiquant le sabre. Il est licencié à l’Amicale tarbaise d'escrime, son club formateur[1].

Pour ses premiers Jeux olympiques à Pékin le , Nicolas Lopez réalise un parcours remarquable. Débutant en 32e de finale, soit un tour avant les meilleurs de sa discipline, le sabreur enchaîne avec une victoire (15-7) sur le légendaire champion olympique d'Atlanta et double champion du monde en titre, le Russe Stanislav Pozdniakov. Dès lors, il s'ouvre le tableau pour atteindre les demi-finales où il élimine le champion olympique à Sydney en 2000, le Roumain Mihai Covaliu (15-13). En revanche, le public chinois transcende en finale Zhong Man qui fait la différence sur la seconde partie du match face à Nicolas Lopez et s'impose 15 touches à 9.

Avec Julien Pillet, Boris Sanson et Vincent Anstett, Nicolas Lopez remporte ensuite la médaille d'or du tournoi par équipes, en battant l'équipe des États-Unis en finale.

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • Championnats d'Europe d'escrime
    • Médaille d'argent, Europe Médaille d'argent par équipes au sabre lors des championnats d'Europe 2001
    • Médaille de bronze, Europe Médaille de bronze au sabre individuel lors des championnats d'Europe 2005
    • Médaille de bronze, Europe Médaille de bronze par équipes au sabre lors des championnats d'Europe 2007 et 2009

Citations[modifier | modifier le code]

  • Dans Le Parisien du , à propos de ses livres de chevet du moment, Dieu et l'État de Bakounine ou Le droit à la paresse de Paul Lafargue : « J'ai aussi un point de vue d'homme, une vision politique, qui fait que les Jeux, c'est aussi le business, la représentation du capitalisme moderne, le gigantisme, la pub. »

Distinction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]