Nicolas Le Nen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nicolas Le Nen
Naissance 1966
Origine Drapeau de la France France
Allégeance Armée de terre
Grade Colonel
Années de service 1986-
Conflits Guerre d'Afghanistan (2001)
Commandement 27e Bataillon de Chasseurs Alpins
Groupement tactique interarmes de Kapisa
Chef du Service Action de la DGSE
Faits d'armes Bataille d'Alasaï
Distinctions Officier de la Légion d'honneur
Croix de la Valeur militaire
Bronze Star

Nicolas Philippe Henri Le Nen est un officier supérieur français, commandant le Service Action de la Direction générale de la Sécurité extérieure (DGSE) depuis 2014.

Il a auparavant appartenu au 27e bataillon de chasseurs alpins, dont il est le chef de corps de 2007 à 2009. Il commande pendant la guerre d’Afghanistan le Groupement tactique interarmes (GTIA) de Kâpîssâ (sous commandement français)[1] de à .


Biographie[modifier | modifier le code]

Nicolas Le Nen, après de nombreuses années de scoutisme dans la troupe de Notre-Dame de la Real à Perpignan, et une scolarité à Aix-en-Provence, où il apparaît comme meneur[2] dans l'Affaire du Lycée militaire[3],[4],[5], intègre l’école spéciale militaire de Saint-Cyr en 1986 au sein de la promotion Général Callies. À l’issue de sa scolarité, Le Nen reçoit le grade de lieutenant et choisit l’infanterie. Après un an à l'École d'application de l'infanterie à Montpellier, le lieutenant Le Nen est successivement affecté au 27e BCA à Annecy, puis au CPIS (DGSE) à Perpignan comme commandant d’unité. Il poursuit ensuite sa carrière en administration centrale puis est reçu à l’École de Guerre après un premier échec. De 1999 à 2007, entretemps devenu lieutenant-colonel, Nicolas Le Nen sert au sein de l’état-major de l'Armée de terre à Paris sous les ordres des généraux Yves Crene (de 1999 à 2002), Bernard Thorette (de 2002 à 2006) et Bruno Cuche (de 2006 à 2007). Le , il revient au 27e BCA où il est promu colonel et devient chef de corps de ce bataillon pour une durée de deux ans[6].

Il commande le groupement tactique interarmes de Kapisa en Afghanistan dans le cadre de la guerre d'Afghanistan de à [7]. Son mandat en Afghanistan est marqué par la bataille d'Alasaï (opération Dinner Out), après laquelle il reçoit la Bronze Star américaine.

Par décret du Président de la République Nicolas Sarkozy en date du 1er juillet 2011, il est promu au grade d'officier dans l'ordre national de la Légion d'honneur.

De nos jours, il dirige le Service Action (SA) de la DGSE, depuis janvier 2014. Il devrait théoriquement cesser ses fonctions à l'été 2015[8].

Il est l'auteur ou le coauteur de cinq ouvrages consacrés à l'art de la guerre et à la tactique militaire, relatant notamment son expérience de la guerre d'Afghanistan. Deux d'entre eux sont préfacés par l'écrivain-voyageur Sylvain Tesson et l'ancien ministre des Affaires étrangères Hubert Védrine. Il reçoit en 2012, conjointement avec le colonel Pierre-Joseph Givre, le « Prix Edmond Fréville - Pierre Messmer » décerné par l'Académie des sciences morales et politiques[9] pour le livre Enjeux de guerre. La remise du prix a eu lieu sous la coupole de l'Institut de France, le 18 novembre 2012.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Rubans[modifier | modifier le code]

Legion Honneur Officier ribbon.svg Croix de la Valeur Militaire ribbon.svg Croix du Combattant (1930 France) ribbon.svg
Medaille d'Outre-Mer (Coloniale) ribbon.svg Medaille de la Defense Nationale Or ribbon.svg Medaille de Reconnaissance de la Nation (d'Afrique du Nord) ribbon-2.png
Medaille commemorative Francaise ribbon.svg Medaille de la Jeunesse et des Sports Bronze ribbon.svg UNPROFOR Medal bar.gif
NATO Medal w Służbie Pokoju i Wolności BAR.svg Bronze Star Medal ribbon.svg

Intitulés des décorations françaises[modifier | modifier le code]

Intitulés des décorations étrangères[modifier | modifier le code]

Œuvres littéraires[modifier | modifier le code]

  • Nicolas Le Nen et Pierre-Joseph Givre (préf. Hubert Védrine), Enjeux de guerre, Paris, Economica, , 128 p. (ISBN 2717865128)
  • Hervé de Courrèges, Emmanuel Germain, Nicolas Le Nen, Principes de contre-insurrection, Economica, 2010.
  • Nicolas Le Nen (préf. Sylvain Tesson), Task Force Tiger : journal de marche d'un chef de corps français en Afghanistan, Economica, coll. « Guerres & Guerriers », , 114 p. (ISBN 978-2-7178-5853-2 et 2-7178-5853-9)
  • Hervé de Courrèges, Pierre-Joseph Givre et Nicolas Le Nen (préf. Henri Bentégeat), Guerre en montagne : renouveau tactique, Paris, Économica, (ISBN 978-2-7178-5327-8 et 2-7178-5327-8)
  • Nicolas Le Nen (ill. Yvon Ristori), Notre panache, Coëtquidan, École spéciale militaire de Saint-Cyr, (notice BnF no FRBNF35034574)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « http://www.defense.gouv.fr/ema/operations_exterieures/afghanistan/videos/08_12_08_afghanistan_un_nouveau_chef_au_gtia_kapisa »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?),
  2. Rémi Darne, L'Affaire du Lycée militaire d'Aix, Vauvenargues, Paul Keruel, , 221 p., p. 31
  3. (en) Richard Bernstein, Fragile Glory, A Portrait of France and the French, New York, Penguin Books, , 356 p. (ISBN 0452266785), p. 279-292
  4. Le Canard enchaîné, 9 novembre 1988
  5. Le Monde, 1er décembre 1988
  6. « http://www.haute-savoie.pref.gouv.fr/publications/lettres/2007/04/dmd.php »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?),
  7. Interview avec Nicolas Le Nen, 7/9 de France Inter, 17 septembre 2010
  8. « Nomination du Colonel Nicolas le Nen comme chef du SA », sur www.defense.gouv.fr, (consulté le 9 novembre 2012)
  9. « Prix Edmond Fréville - Pierre Messmer », sur asmp.fr (consulté le 21 septembre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]