Nicolas Jallot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nicolas Jallot
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (51 ans)
RenazéVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Documentariste, journaliste, essayisteVoir et modifier les données sur Wikidata

Nicolas Jallot, né le à Renazé[1],[2], est un écrivain, journaliste et réalisateur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né dans le bassin minier des ardoisières du Haut Anjou, à Renazé. Son père était mineur de fond-perreyeur dans les mines d’ardoises.

Journaliste d’investigation et grand-reporter, Nicolas Jallot collabore à plusieurs journaux dont Sens Magazine (1991-1992), Le Point (à partir de 1994), VSD, La Chronique d’Amnesty internationale avant d’entrer à France Soir où il est chef du service étranger. Il quitte le quotidien en 2001 pour entamer une nouvelle carrière de réalisateur de documentaires pour la télévision.

Il est l’auteur de plusieurs ouvrages et de nombreux reportages et documentaires pour la télévision.

En 2010, il réalise un documentaire remarqué sur l’histoire de Viktor Orekhov, cet ancien officier du KGB passé de la répression des dissidents à l’adhésion de leur combat. L’ouvrage sur ce même sujet est sorti en mai 2011 en France aux éditions Stock sous le titre : « Viktor Orekhov, un dissident au KGB »[3].

Filmographie[modifier | modifier le code]

  •  île de lumière, 2017, en cours de production pour France 2
  • De Gaulle chez les Soviets, 2016, 55’, France 3 - Film présenté aux Rendez-vous de l’Histoire, Blois, 2016, Film sélectionné dans la catégorie Documentaire de Création[4] au FIPA[5],[6], 2017, Film sélectionné en compétition officielle au Festival du Film de Luchon[7],[8], février 2017.
  • De Rouen à Hiroshima », 2015, 52’, France 5
  • Génocide arménien, le spectre de 1915, 2014, 52, RTBF, France 5 - Film sélectionné en compétition officielle au FIFDH[9], Genève, 2015, Film sélectionné au Festival International du Film d’Histoire, Pessac[10], 2015, Film sélectionné au Festival du film de Douarnenez[11], 2016.
  • Le dernier secret de Yalta, 2013, 52’, RTS, France 5 - Film sélectionné en compétition officielle au FIGRA. Catégorie Terre(s) d’Histoire, 2014
  • Un espion à Pékin, 2012, 52', ARTE.
  • Penkovsky, espion pour la Paix, 2011, 52', France 5
  • Le dissident du KGB, 2010, 75', Arte - Film sélectionné, sélection de la Création Française, au FIPA, 2010, Film sélectionné en compétition au Festival International du Film d’Histoire, 2010, au MEDIMED, 2011 et au Festival du Cinéma Européen de Séville, 2011. Prix de la SCAM : Etoile de la SCAM, 2011.
  • Sondages, Je t’aime, moi non plus, 2007, 52', Planète, France 3, TSR
  • En Immersion… au Mont Blanc, 2005, 5 x 42', France 2
  • Une vie volée, 57 ans sans voir la France, 2004, 52', Planète, France 3
  • Piégés par Staline, 2003, 52', France 5, France 3

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Viktor Orekhov, un dissident au KGB, Stock, 2011
  • Manipulation de l'opinion, Stock, 2007
  • Chevardnadze, le Renard blanc du Caucase, Belfond, 2005
  • Renée Villancher : ma vie volée, Belfond, 2004 - Prix du Récit Biographique 2004, Prix spécial du Jury
  • Piégés par Staline, Belfond, 2003, Pocket, 2004[12]
  • Ces hommes qui ont fait tomber le mur, L'Atelier, 1999
  • La faucille et la seringue, Félin, 1997 - Lauréat du C.N.L.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]