Nicolas Grimaldi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grimaldi.
Ne doit pas être confondu avec Nicolas Grimal.
Nicolas Grimaldi
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Directeur
Centre d'études cartésiennes (d)
-
Jean-Marie Beyssade (d)
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Père
Dominique Grimaldi (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Directeur de thèse

Nicolas Grimaldi, né le dans le 14e arrondissement de Paris, est un philosophe français.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'origine corse[1], Nicolas Grimaldi est le fils de Dominique Grimaldi, instituteur engagé à Force ouvrière et à la Section française de l'Internationale ouvrière[2]. Lui-même membre de la SFIO, il la quitte en 1968[2].

Il est agrégé (1959)[3] et docteur en philosophie (1970)[4].

Professeur émérite à l'université Paris IV-Sorbonne, où il a occupé successivement les chaires d'histoire de la philosophie moderne et de métaphysique, il est l'auteur de nombreux essais philosophiques. Ses sujets de prédilections, qu'il aborde souvent de façon non systématique dans des réflexions libres, comprennent des notions aussi diverses que l'imaginaire, le temps, le désir, le jeu, l'attente et le moi, etc. S'intéressant à différentes branches de la philosophie (métaphysique, éthique, esthétique), il est spécialiste de René Descartes, et se reporte dans ses textes à de nombreuses références philosophiques (des présocratiques aux existentialistes) et littéraires (Kafka, Baudelaire, Simenon, Tolstoï, Proust, etc.)

Il enseigne dans les années 1950 au lycée Molière (Paris) puis dans les années 1970 au lycée Jules Ferry (Paris).

Il dirige de 1986 à 1988 le Centre d'études cartésiennes.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le Désir et le Temps, PUF, coll. «Bibliothèque de philosophie contemporaine», 1971 ; réed. Vrin, 1992
  • Aliénation et Liberté, Masson, 1972
  • L'Expérience de la pensée dans la philosophie de Descartes, Vrin, 1978
  • L'Art ou la feinte passion. Essai sur l'expérience esthétique, 1983
  • Introduccion a la filosofia de la historia de K. Marx, Dossat, 1986
  • Six études sur la volonté et la liberté chez Descartes, Vrin 1988
  • Descartes. La morale, Vrin, 1992
  • La Jalousie, étude sur l'imaginaire proustien, Acte Sud, 1993
  • Ontologie du temps, PUF, 1993
  • Partie réservée à la correspondance, La Versanne, 1995
  • L'Ardent sanglot, La Versanne, 1995
  • Le Souffre et le Lilas. Essai sur l'esthétique de Van Gogh, La Versanne, 1995
  • Études cartésiennes: Dieu, le temps, la liberté, Vrin, 1996
  • Le Travail, communion et excommunication, PUF, 1998
  • Bref Traité du désenchantement, PUF, 1998
  • Ambiguïtés de la liberté, PUF, 1999
  • L'Homme disloqué, PUF, 2001
  • Traité des solitudes, PUF, 2003
  • Socrate, le sorcier, PUF, 2004
  • Bref traité du désenchantement, Livre de Poche, 2004 (réédition)
  • Traité de la banalité, PUF, 2005
  • Le Livre de Judas, PUF, 2006
  • Descartes et ses fables, PUF, 2006
  • Préjugés et paradoxes, PUF, 2007
  • Proust, les horreurs de l'amour, PUF, 2008
  • Une démence ordinaire, PUF, 2009
  • Essai sur la jalousie. L'enfer proustien, PUF, 2010
  • L'inhumain, PUF, 2011
  • Métamorphoses de l’amour, Grasset, 2011
  • L'Effervescence du vide, Grasset, 2012
  • Les Théorèmes du moi, Grasset, 2013
  • À la lisière du réel. Dialogue avec Anne-Claire Désesquelles, Paris, Les petits Platons (Les dialogues des petits Platon), 2013
  • Raison et religion à l'époque des Lumières, Berg International, 2014
  • Le Crépuscule de la démocratie, Grasset, 2014
  • Les Idées en place. Mon abécédaire philosophique, PUF, 2014
  • Les Nouveaux Somnambules, Grasset, 2016
  • Mémoires d'un passager clandestin, Colonna, 2016
  • Trois éclaircies sur le Bien, le Beau, le Vrai, Colonna, 2016

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Didier Cartier, La Vie ou Le Sens de l'inaccompli chez Nicolas Grimaldi, Paris, L'Harmattan, coll. « La Philosophie en commun », 2008 (notice BnF no FRBNF41292887).
  • (it) Sergio Pieri, Fenomenologia della solitudine ed enigma dell'io: studio su Nicolas Grimaldi, Alexandrie, L'orso, coll. « Etica ed ermeneutica », 2009 (notice BnF no FRBNF42022174).
  • Robert Maggiori, « Nicolas Grimaldi, le phare qui éclaire l'humain », Libération,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :