Nicolas Eymerich, inquisiteur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nicolas Eymerich (homonymie).

Nicolas Eymerich, inquisiteur est un cycle de romans de l'écrivain italien Valerio Evangelisti.

Nicolas Eymerich est l'inquisiteur général d’Aragon, proche d’un Sherlock Holmes par le physique et le caractère mais au service d’une Église qu’il sert de manière rigide, obéissant strictement aux règles édictées, à la poursuite des hérétiques de tous poils, dans le sud de l’Europe et particulièrement en France. Appréciant peu la compagnie de ses semblables, la saleté, il peut être impitoyable pour ses adversaires tout en conservant une certaine mesure. Le personnage romanesque est inspiré d'un personnage historique authentique : Nicolas Eymerich (vers 1320—1399), auteur du manuel de référence de l’Inquisition. Mais cet inquisiteur doit faire face à des manifestations troublantes, apparemment surnaturelles.

L’écrivain déroule généralement sa trame en trois récits parallèles (différents lieux, époques – passé avec Eymerich, présent, et futur désastreux - personnages) chacun plein de mystères, qui à l’issue du roman se résolvent les uns les autres à l’aide d’explications scientifiques mêlées de théologie.

Volumes disponibles[modifier | modifier le code]

  1. Nicolas Eymerich, inquisiteur, Payot & Rivages, 1998 ((it) Nicolas Eymerich, inquisitore, 1994)
    Réédité aux éditions Pocket en 1999 et 2004 puis aux éditions La Volte en 2011
  2. Les Chaînes d’Eymerich, Payot & Rivages, 1998 ((it) Le catene di Eymerich, 1995)
    Réédité aux éditions Pocket en 1999 et 2004 (éd. integr.) puis aux éditions La Volte en 2011
  3. Le Corps et le sang d’Eymerich, Payot & Rivages, 1999 ((it) Il corpo e il sangue di Eymerich, 1996)
    Réédité aux éditions Pocket en 2000 puis aux éditions La Volte en 2012
  4. Le Mystère de l’inquisiteur Eymerich, Payot & Rivages, 1999 ((it) Il mistero dell'inquisitore Eymerich, 1996)
    Réédité aux éditions Pocket en 2001 puis aux éditions La Volte en 2012
  5. Cherudek, Payot & Rivages, 2000 ((it) Cherudek, 1997)
    Réédité aux éditions Pocket en 2005 puis aux éditions La Volte en 2013
  6. Picatrix : l’échelle pour l’enfer, Payot & Rivages, 2002 ((it) Picatrix. La scala per l'inferno, 1998)
    Réédité aux éditions La Volte en 2014
  7. Le Château d’Eymerich, La Volte, 2012 ((it) Il castello di Eymerich, 2001)
  8. Mater terribilis, La Volte, 2013 ((it) Mater terribilis, 2002)
  9. La Lumière d'Orion, La Volte, 2014 ((it) La luce di Orione, 2007)
  10. L'Évangile selon Eymerich, La Volte, 2015 ((it) Rex tremendae maiestatis, 2010)

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Une adaptation de la série en bande dessinée existe également :

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Un jeu vidéo (point’n click) mettant en scène le personnage de Nicolas Eymerich a été édité par Microids en 2013 : Nicolas Eymerich, l'Inquisiteur - Livre 1 : La Peste[1]

Notes et références[modifier | modifier le code]