Nicolas Doze

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nicolas Doze
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (51 ans)
Boulogne-Billancourt (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Nicolas Doze, né le 25 avril 1969 à Boulogne Billancourt[réf. nécessaire], est un éditorialiste radio et télé français spécialisé en économie. Après avoir travaillé à Radio Classique, il travaille depuis 2001 sur les chaînes du groupe NextRadioTV : BFM TV, RMC et BFM Business.

Biographie[modifier | modifier le code]

De 1996 à 2001, il travaille à la rédaction économique de Radio Classique. En 2001, il rejoint BFM Radio, devenue depuis BFM Business[1]. Il y présente Les Experts et, depuis 2006, BFM Académie, concours de créateurs d'entreprise[2]. Il est considéré comme étant un des journalistes économiques vedettes de la chaîne[3].

Il anime du lundi au vendredi de h à 10 h Les Experts sur BFM Business où économistes, dirigeants, entrepreneurs, académiques viennent confronter leurs opinions sur les sujets à la Une de l'actualité. Il tient ensuite du lundi au vendredi dans Première édition et le Midi-15h (puis uniquement dans Première édition à partir d') une chronique économique : L'édito éco, sur BFM TV où il tente d'expliquer un fait marquant de l'actualité sous un angle économique.

Orientation politique[modifier | modifier le code]

Nicolas Doze défend dans ses interventions des positions « plutôt » libérales[4].

Concernant la Sécurité sociale, il met l'accent sur son déficit et les dettes accumulées, en se félicitant de ce que la réforme des retraites de 2010 ait permis certaines économies[5].

Le site Arrêt sur images lui reproche de dénoncer le coût des services publics tout en ne s'indignant jamais contre les subventions publiques accordées aux entreprises[6].

Il se montre enthousiasmé par la réforme des retraites du gouvernement d'Emmanuel Macron en [7].

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Doze le nettoyeur », sur chaîne iTunes de BFM.
  2. « BFM - La radio de référence dans le monde économique »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur RadioActu, .
  3. Stéphane Zagdanski, Chaos brûlant, Seuil, coll. « Cadre rouge », 408 p. (ISBN 2021091759 et 9782021091755, lire en ligne), « Sorcellerie ».
  4. Julien Bellver, « Nicolas Doze : "La Une de 'The Economist' est minable" », Ozap,‎ (lire en ligne)
  5. « Marisol Touraine a t-elle réellement sauvé la Sécurité Sociale ? », sur bfmtv.com, (consulté le 28 septembre 2016)
  6. « Le train et l'impôt : d'où vient la calculette de BFM ? », Arrêt sur images,‎ (lire en ligne)
  7. Pauline Perrenot, « Retraites : violences médiatiques en continu contre les grévistes », sur Acrimed,

Liens externes[modifier | modifier le code]