Nicolas Capron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nicolas Capron
Naissance vers 1740
Royaume de France Royaume de France
Décès
Paris, Royaume de France Royaume de France
Activité principale Compositeur
violoniste
Maîtres Pierre Gaviniès
Élèves Marie-Alexandre Guénin

Nicolas Capron est un violoniste et compositeur français, né vers 1740 et mort à Paris le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Nicolas Capron est un élève de Pierre Gaviniès et fait partie des plus célèbres violonistes français de son époque. Sa carrière commence en 1756 à l'Opéra-Comique et dans l'orchestre privé du fermier général, Alexandre Le Riche de La Pouplinière. À partir de 1765 il devient maître de concert au Concert spirituel. Capron fréquente les plus importants Salons musicaux de la ville[1], où il côtoie des musiciens renommés, des philosophes et des écrivains. Nicolas Capron en plus d'être un virtuose, était un pédagogue apprécié, et parmi ses élèves figurent Marie-Alexandre Guénin et Mlle. Deschamps, connue comme enfant prodige, qui à l'âge de 11 ans a joué au Concert spirituel deux concertos de violon. Nicolas Capron était membre de la loge maçonnique Société Académique des Enfants d'Apollon [2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Capron a composé principalement des œuvres pour son instrument et figure à côté de François-Joseph Gossec et Pierre Vachon parmi les créateurs en France du quatuor à cordes. Dans ses compositions, il utilise généralement la structure en trois mouvements, l'emploi d'un double thème dans les premiers mouvements Allegros ; il emploie également les appoggiatures dans le style de l'École de Mannheim. Il fait partie des premiers violonistes français, qui ont utilisé la sourdine.

  • Premier Livre de sonates à violon seul et basse op. 1 (1768)
  • Sei quartetti op. 2 (1772), dédiés au Duc de Laval
  • Six Duos pour 2 violons op. 3 (1777)
  • Deux concertos pour violon, op.2
  • plusieurs concertos pour violon, aujourd'hui disparus

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • dir Marcelle Benoit, Dictionnaire de la musique en France aux XVIIe et XVIIIe siècles, Fayard, 1992, (ISBN 2-213-02824-9)

Liens externes[modifier | modifier le code]