Nicolas Caignet de Fréauville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nicolas Caignet de Fréauville
Image illustrative de l’article Nicolas Caignet de Fréauville
Nicolas Caignet de Fréauville.
Biographie
Naissance
Fréauville
Ordre religieux Ordre des Prêcheurs
Décès
Avignon
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Clément V
Titre cardinalice Cardinal-prêtre de S. Eusebio
Cardinal-prêtre de S. Prassede
Cardinal-prêtre de S. Sabina
Évêque de l’Église catholique
Fonctions épiscopales Camerlingue du Sacré Collège

Nicolas Caignet de Fréauville est un cardinal français né à Fréauville en Normandie et décédé le 15 janvier 1323 à Avignon. Il est membre de l'ordre des dominicains.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cardinal Nicolas Caignet de Fréauville.

Nicolas Caignet de Fréauville est professeur de philosophie et de théologie à la Sorbonne de Paris et prieur. Il est confesseur du roi Philippe le Bel. En 1304, il est intermédiaire entre les Français et les Flamands. Pendant la dispute entre le roi de France et le pape Boniface VIII, il est convoqué par le pape à Rome, mais ne s'y rend jamais.

Caignet de Fréauville est créé cardinal par le pape Clément V lors du consistoire du . Le cardinal Caignet assiste au concile de Vienne en 1311. Il est camerlingue du Sacré Collège en 1312-1313 et prêche la croisade en France comme légat. Il est l'auteur de plusieurs œuvres sur la liturgie.

Il participe au conclave de 1314-1316, lors duquel Jean XXII est élu.

La cardinal-légat Nicolas Caignet de Fréauville prêchant la croisade devant trois rois.

Son tombeau, un orant, se trouvait dans la chapelle du Rosaire de l'église des Jacobins de Rouen[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gravure de Gaignières, Voir en ligne