Nicolas Bové

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bové.
Nicolas Bové
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 40 ans)
Abréviation en botanique
BovéVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Nicolas Bové, né le à Muhlenbach (Luxembourg) et décédé le 22 septembre 1842 à Birkadem (Algérie), est un botaniste et explorateur luxembourgeois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Au milieu des années 1820, il fut « chef de carré » au Jardin des plantes du Muséum national d'histoire naturelle à Paris et collaborateur de l'agronome français Oscar Leclerc-Thouin. Avec l'aide de celui-ci, il devint en 1829 « directeur des cultures de S.A. Ibrahim-Pacha », fils du dirigeant de l'Égypte Méhémet Ali. En 1834, il entreprit une exploration de l'Algérie et devint directeur d'un établissement d'acclimatisation. Il y mourut, probablement de la malaria, en 1842.

Nicolas Bové est l'arrière-arrière-grand-oncle de José Bové.

Son compatriote luxembourgeois Koltz rédigea en 1869 sa notice biographique pour le Bulletin de la Société royale de botanique de Belgique (consultable en ligne[1])

L'herbier[modifier | modifier le code]

Des spécimens de son herbier de Nicolas Bové sont dispersés entre diverses institutions :

Espèces nommées d'après Bové[modifier | modifier le code]

  • Anthemis bovei[2]
  • Biarum bovei
  • Blumea bovei
  • Conyza bovei
  • Dephinium bovei
  • Echinops bovei
  • Erigeron bovei
  • Erodium bovei
  • Eryngium bovei
  • Fagonia boveana
  • Galium bovei
  • Glossonema boveanum
  • Hedysarum boveanum
  • Heliotropium bovei
  • Hyoscyamus boveanus
  • Jasione bovei
  • Orobanche bovei
  • Pancratium bovei
  • Phlomis bovei
  • Primula boveana
  • Pyrus bovei
  • Retama bovei
  • Spartium bovei
  • Stachys boveana
  • Statice bovei
  • Tamarix boveana
  • Thymus bovei

Publications[modifier | modifier le code]

  • Nicolas Bové, Relation abrégée d'un voyage botanique en Egypte, dans les trois Arabies, en Palestine et en Syrie, in Annales des sciences naturelles, 2e série, botanique, tome 1, 1834, p. 72-87, 161-179, 230-239.
  • Nicolas Bové, Bericht über eine Reise auf den Berg Sinai, nach Gaza, Jerusalem, Damas und Beyrut, in Das Ausland. Ein Tagblatt für Kunde des geistigen und sittlichen Lebens der Völker, 1835, p. 999–1000, 1004, 1011-1012, 1016, 1024, 1027-1028.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • M. J. Decaisne, Nicolas Bové, Observations sur les cultures de l'Égypte, Annales de l'Institut horticole de Fromont VI, 1834, p. 3-4.
  • M. J. Decaisne, Énumération des plantes recueillies par Nicolas Bové dans les deux Arables, la Palestine, la Syrie et l'Égypte, Annales des sciences naturelles II, 1834, p. 5-18.
  • J. P. J. Koltz, Notice sur Nicolas Bové, naturaliste-voyageur, in Bulletin de la Société royale de botanique de Belgique 8/2, 1869, p. 202-206.
  • Pierre Marson, Unser Gärtner im Orient : Nicolas Bové (1802 - 1842) und seine Relation abrégée d'un voyage botanique en Égypte, dans les trois Arabies, en Palestine et en Syrie, in Les Cahiers luxembourgeois 2006/2: 49-70.
  • Auguste Neyen, Biographie luxembourgeoise. Tome III, supplément, 1870 [Repr. Hildesheim, New York 1973] (N. Bové: p. 50–52)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Koltz, 1869 — « Notice sur Nicolas Bové, naturaliste-voyageur ». Bulletin de la Société royale de botanique de Belgique / Bulletin van de Koninklijke Belgische Botanische Vereniging, 8 (2), p. 202-206 (en ligne)
  2. Source : Marson 2006, cf. Littérature.

Bové est l’abréviation botanique standard de Nicolas Bové.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI