Nicolas Bertrand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nicolas Bertrand
Naissance (40 ans)
Belgique
Nationalité Belge
Diplôme
Diplôme de journaliste à l’École de journalisme de Louvain (EJL)
Profession
Journaliste, grand reporter

Nicolas Bertrand, né le à Bruxelles en Belgique, est journaliste grand reporter pour France Télévisions[1],[2]. En , il devient le correspondant de France 2 à New Delhi[3].

En 2014 et 2018, il est finaliste du prix Albert Londres. En 2018, il remporte le prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre avec Thomas Donzel.

En 2020, il quitte le bureau de France 2 en Inde, pour celui de Dakar (Sénégal)[4]. Il couvre désormais toute l’actualité de l’Afrique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Nicolas Bertrand est né et a grandi dans la région du Brabant Wallon en Belgique[1],[5].

Après son diplôme de journalisme à l’Ecole de journalisme de Louvain (EJL) obtenu en , Nicolas Bertrand commence sa carrière à la radio Antipode à Louvain-la-Neuve[5],[6].

Il travaille ensuite pour AB3, puis la RTBF[5] à Namur[6], avant de partir pour Paris où il participe au lancement de la chaîne d’informations BFM TV[6],[5].

En , il se rend à Kaboul en Afghanistan[5] et devient envoyé spécial pour France 2[5]. Il travaille également en tant que reporter de guerre[7] pour BFM TV, M6, Radio France internationale et la RTBF[5].

Il devient grand reporter pour France Télévisions depuis 2009[8].

En 2012, Nicolas Bertrand, accompagné par Antoine Husser, passe deux jours dans la rue à Paris pour comprendre les difficultés quotidiennes de milliers de sans-abris[9]. Son reportage, intitulé « Dans la peau d’un SDF », est diffusé sur France 2[10].

En , Nicolas Bertrand devient le correspondant de France 2 à New Delhi[3]. Avec d’autres journalistes, il traite divers sujets en Asie du Sud et au Moyen Orient[3].

En 2014, il est sélectionné avec Matthieu Renier pour le prix Albert Londres pour leur reportage « Des Européens sur la route du djihad » diffusé sur France 2 dans Envoyé Spécial[11].

En , il remporte le Laurier Grand Reporter Prix Patrick Bourrat pour son reportage « Carnet de route au Nigeria : sur les traces de Boko Haram »[1].

En , à l’occasion de la 25ème édition du prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre, il décroche le prix Scam dans la catégorie Télévision grand format pour son reportage « Rohingyas : les damnés de la Birmanie »[12], réalisé avec Thomas Donzel pour l’émission Envoyé Spécial sur France 2[13],[14],[15],[16],[17],[18],[19],[20],[21],[22],[23],[24].

Les deux journalistes sont finalistes du prix Albert Londres pour le même reportage, la même année[25],[26],[27].

Pendant la crise du Covid_19, Nicolas Bertrand réalise un documentaire « L’Inde, l’impossible confinement » pour Envoyé Spécial, diffusé en avril 2020, dans lequel il raconte son confinement compliqué à New Delhi[28].

En septembre 2020, Nicolas Bertrand quitte l’Inde, où il était en poste depuis six ans[29]. Il prend la tête du bureau Afrique de France Télévisions à Dakar, au Sénégal, qui couvre l'actualité africaine[29].

Principaux reportages[modifier | modifier le code]

  • Des Européens sur la route du jihad, [30]
  • Sur les traces de Boko Haram, [31]
  • Femmes vitriolées : la vie d'après, [32]
  • Avec les meilleures intentions du monde, [33]
  • Rohingyas, les damnés de Birmanie, [34]
  • Les enfants vendus du Sri Lanka, [35]
  • L'Inde, l'impossible confinement, avril 2020[36]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Au cœur des médias français : Quand les Belges les envahissent », sur Paris Match,
  2. « «Un œil sur la planète» se penche sur la situation fragile du Mali », sur 20 Minutes,
  3. a b et c « Bureau de New Delhi », sur France TV Info,
  4. « France Télévisions : de l’Inde au Sénégal, un nouveau défi pour le Belge Nicolas Bertrand ! », sur www.msn.com (consulté le )
  5. a b c d e f et g « Un envoyé spécial belge à Kaboul », sur La Libre,
  6. a b et c « Un Belge apporte du vent frais à la rédaction de France 2 », sur Télé DH,
  7. « Violents affrontements interconfessionnels en Centrafrique », sur INA,
  8. « France Télévisions : de l’Inde au Sénégal, un nouveau défi pour le Belge Nicolas Bertrand ! », sur Télépro, (consulté le )
  9. « Morandini Zap: Un journaliste de France 2 dans la peau d'un SDF à Paris | Jean-Marc Morandini », sur www.jeanmarcmorandini.com (consulté le )
  10. « VIDEO. Un journaliste dans la peau d'un SDF à Paris », sur Franceinfo, (consulté le )
  11. « Prix Albert Londres 2014 : les héritiers du grand reporter se sont réunis à Bordeaux le 12 mai », sur L’Ecole des lettres,
  12. « Le prix Bayeux 2018 éclaire la tragédie des Rohingyas », sur France Inter,
  13. « Prix Bayeux-Calvados : deux reporters de France 2 récompensés pour leur enquête sur les Rohingyas », sur France TV Info,
  14. « Prix Télévision grand format Prix Scam 2018 », sur Prix Bayeux-Calvados,
  15. « Prix Bayeux : le plaidoyer de Christiane Amanpour pour le travail "indispensable" des journalistes », sur Journal du Dimanche,
  16. « Journalisme de guerre : voici les reportages primés lors de la 25e édition du prix Bayeux », sur Sud Ouest,
  17. « L'AFP, Europe 1, CNN et France 2 primés à Bayeux », sur Capital,
  18. « Le 25e prix Bayeux des correspondants de guerre a dévoilé son palmarès », sur RFI,
  19. « Prix Bayeux : le palmarès de la 25ème édition », sur Ouest France,
  20. « L'AFP, Europe 1, CNN et France 2 primés à Bayeux », sur L’Obs,
  21. « Cette photo prise à Gaza a remporté le Prix Bayeux des correspondants de guerre », sur Le Figaro,
  22. « CNN, l'AFP, Europe 1 et France 2 primés à Bayeux », sur France 24,
  23. « Palmarès de la 25ème édition du Prix Bayeux-Calvados », sur TéléObs,
  24. « Palmarès du Prix Bayeux des Correspondants de Guerre 2018 », sur www.grands-reporters.com,
  25. « Présélections 2018 », sur Scam,
  26. « La présélection du Prix Albert-Londres est faite », sur Le Club de la Presse du Gard,
  27. « Prix Albert Londres 2018 », sur Consulat général de France à Istanbul,
  28. Sébastien Farcis, « Un confinement dans l’indigence et la défiance en Inde », sur Libération (consulté le )
  29. a et b « Le journaliste belge, Nicolas Bertrand promu à la tête du bureau Afrique de France 2 à Dakar | Dakar-Echo » (consulté le )
  30. « Filières jihadistes: comment enquêter ? », sur La Fabrique de l’info,
  31. « "Envoyé Spécial" : le reportage sur les traces de Boko Haram vu de Twitter », sur LCI,
  32. « Envoyé spécial. Femmes vitriolées : la vie d'après », sur France TV Info,
  33. « Avec les meilleures intentions du monde », sur France TV Info,
  34. « Prix Bayeux. « Chaque guerre est différente » », sur Ouest France,
  35. « « Les Enfants vendus du Sri Lanka », des vies volées », sur TéléObs,
  36. « Le reportage d'"Envoyé Spécial" en Inde a fait relativiser ces Français confinés », sur Le HuffPost, (consulté le )