Nicolas Bertin (1667-1736)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bertin.
image illustrant un peintre image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un peintre français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Nicolas Bertin
Nicolas Bertin.jpg

Nicolas Bertin par Jean-François Delyen - Versailles

Naissance
Décès
Activités
Formation
Maîtres
Jean Jouvenet, Charles Le Brun, Louis de Boullogne, Guy-Louis Vernansal l'ancien (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Élève
Mouvement
Distinction

Nicolas Bertin, est un peintre français, né en 1667 à Paris, mort en 1736.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de Jean Jouvenet et de Louis Boullongne, il reçut le prix de Rome en 1685 pour "Construction de l'arche de Noé".

Ce maître, "fils et frère de sculpteur", apprit les principes de son art sous Guy-Louis II Vernansal le père, Jouvenet et Boullongne l'aîné. Il se distingua et fut admis à l'Académie royale de peinture et de sculpture en 1703.

En 1718, on a le souvenir de sa visite à la chartreuse de Bourbon-lèz-Gaillon (Aubevoye), dont il retient quelques aménagements dans le chœur de la chapelle de ce superbe ensemble immobilier qui a à peine 150 ans d'histoire.

Fils et frère de sculpteur

C'est par ces mots que Nicolas Bertin se situe lui-même dans un Mémoire inédit conservé à la bibliothèque de l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts, voir Thierry Lefrançois p. 10.

Cependant, l'identité de son père n'est pas encore connue. Son frère est Claude Bertin (vers 1653-1705), auquel on doit "Cléopâtre mourant".

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Saint Philippe baptisant l'eunuque de Candace, 1718 (Louvre)[1]
  • Hercule délivrant Prométhée[2].
  • Construction de l'arche de Noé, 1685
  • La Lapidation de saint Étienne, (Musée Henri Dupuis Saint-Omer)
  • Moïse et les filles de Jethro, (Musée Henri Dupuis Saint-Omer)
  • Moïse et les filles de Jethro, (Musée Lambinet Versailles) (2e version)
  • La Résurrection de Lazare, 1720 (Musée Lambinet Versailles)
  • Phaeton Conduisant Le Char Du Soleil, 1720, (Louvre)
  • Vertumne Et Pomone, (décoration) (musée national du château et des Trianons Versailles)[3]

Sources[modifier | modifier le code]

  • www.culture.gouv.fr base joconde
  • Nicolas Bertin, 1668-1736, par Thierry Lefrançois, 1981. (OCLC 8241047)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :