Nicolas-Antoine Nouet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nicolas-Antoine Nouet
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
ChambéryVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Nicolas-Antoine Nouet[1], né le à Pompey (aujourd'hui en Meurthe-et-Moselle) et mort le à Chambéry, est un astronome français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après un séjour dans l'ordre des Cisterciens, il entre à l'Observatoire de Paris en 1785, recruté comme élève par Jean-Dominique Cassini IV. Un an après à la démission de ce dernier (en 1793), il en sera brièvement directeur temporaire[2].

Astronome, ingénieur en chef, géographe, il est l'un des doyens de l'expédition d'Égypte, et l'un des plus laborieux. Membre de l'Institut d'Égypte le 22 août 1798, dans la section des mathématiques, il est élu président le 8 septembre 1800.

Il apporte une aide importante aux ingénieurs géographes. Contrairement à d'autres savants, il a eu la chance de ne pas perdre ses instruments dans le naufrage du Patriote ou dans le pillage de la maison de Caffarelli. Il dispose d'un cercle multiplicateur de Borda, d'une montre marine de Bertoud et d'une lunette astronomique de Dollond. Il détermine les latitudes en observant les éclipses des satellites de Jupiter[3].

De retour en France, il devient ingénieur topographe au bureau de la Guerre et dirige les opérations topographiques de la carte du Mont-Blanc[4].

L'astéroïde (18638) Nouet a été nommé en son honneur.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

De Nicolas-Antoine Nouet
  • M. Nouet, Astronome de la Commission des sciences et arts d'Égypte, Observations astronomiques faite en Égypte pendant les années VI, VII et VIII [1798, 1799, 1800], dans Description de l'Égypte ou Recueil des observations et des recherches qui ont été faites en Égypte pendant l'expédition de l'armée française. État moderne, t. 1, vol. 5, Paris, Impr. impériale puis Impr. royale, 1809, p. 1-20 (en ligne).
Sur Nicolas-Antoine Nouet
  • Patrice Bret, L'astronome Nicolas-Antoine Nouet (1740-1811), membre de l'Institut d'Égypte, directeur de la Carte de Savoie, dans Les scientifiques et la montagne, sous la dir. du CTHS, Paris, Ed. du CTHS, 1993, p. 119-147 (Actes du Congrès national des sociétés savantes, Section d'histoire des sciences et des techniques, 116) (ISBN 2-7355-0272-4) (référence).
  • Nouet (Nicolas-Antoine), dans Nouvelle biographie générale depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours avec les renseignements bibliographiques et l'indication des sources à consulter, 38, sous la dir. du Dr. Hoefer, Paris, Firmin-Didot, 1864, col. 311-312 (en ligne).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Et non pas Nicolas Auguste Nouet, comme écrit précédemment par erreur. Cf. Lettres américaines d'Alexandre de Humboldt (1798-1807), éd. par le Dr E.-T. Hamy, Paris, E. Guilmoto, 1905, p. 17 n. 2 (en ligne).
    Voir aussi la notice d'autorité personne de la BnF et une mention à la Cote AE/I/2/11 des Archives nationales, Paris (consultées en juin 2009).
  2. Cf. Suzanne Débarbat, S. Grillot et J. Lévy (Observatoire de Paris), Comprendre - Histoire - observatoire de Paris IX : direction du Bureau des Longitudes (1795-1854), Paris, Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE/UFE), c. 2007 (CD-ROM en ligne).
  3. Robert Solé, Les savants de Bonaparte, Paris, Seuil, 1998, p. 164.
  4. Edouard de Villiers du Terrage, Journal et souvenirs sur l'expédition d'Égypte, mis en ordre et publiés par le baron Marc de Villiers du Terrage, Paris, E. Plon, Nourrit, 1899, et L'expédition d'Égypte 1798-1801, Journal et souvenirs d'un jeune savant, Paris, Cosmopole, 2001 et 2003, p. 375.