Nicolaes Eliaszoon Pickenoy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nicolaes Eliaszoon Pickenoy
Cornelisdegraeff.jpg

Cornelis de Graeff, Nicolaes Eliasz. Pickenoy, 1636, Gemäldegalerie Berlin.

Naissance
Décès
Nationalité
Activités
performeur, peintreVoir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres réputées
Portait de Maerten Rey, marchand de vin et chef des arquebusiers de la garde civile (d), Portait de Maria Jochemsdr. Swartenhont (1598-1631), épouse de Maerten Rey (d), Portrait de Jochem Hendricksz. Swartenhont (1566-1627), lieutenant-amiral de Hollande, époux d'Elisabeth Bas (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Nicolaes Eliasz. Pickenoy ou Nicolaes Eliaszoon Pickenoy (1588, Amsterdam - 1650/1656, Amsterdam)[1] est un peintre néerlandais d'origine flamande du siècle d'or. Il est connu pour ses peintures de portraits et de scènes religieuses.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nicolaes Eliasz. Pickenoy est né en 1588 à Amsterdam aux Pays-Bas.

Il est le fils d'un constructeur de bâtiments d'Anvers, Elias Claeszoon Pickenoy, qui a quitté Anvers et s'est installé à Amsterdam avant sa naissance. Il a probablement étudié la peinture auprès de Cornelis van der Voort. En 1621, il épouse Levijntje Bouwens, une orpheline de 21 ans, avec qui il a dix enfants dont deux sont morts en en bas âge. L'artiste a peint de nombreux portraits de personnes célèbres tels que Nicolaes Tulp, Cornelis de Graeff, Maarten Tromp and Jochem Hendrickszoon Swartenhont, l'époux d'Elisabeth Bas. Il a également peint des portraits groupés de la garde civile hollandaise (en néerlandais: schutterstukken), et des portraits groupés des régents de l'orphelinat. Il a collaboré avec Rembrandt, qui est voisin de son atelier, sur plusieurs œuvres dans les années 1630. Il a vraisemblablement enseigné la peinture au peintre Bartholomeus van der Helst.

Il meurt à Amsterdam entre 1650 et 1656.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :