Nicolò Beregan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un écrivain italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Nicolò Beregan (ou Berengani, Bergani) (né le à Vicence et mort le à Venise) fut un avocat, poète et librettiste d'opéra italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nicolò Beregan fut l'un des plus célèbres avocats vénitiens, également fort réputé en tant qu'écrivain et philologue. Il vécut en exil de 1656 à 1660 à la suite d'une querelle avec un commerçant allemand. Il était en relations avec la cour impériale de Vienne et correspondait avec le duc Johann Friedrich von Braunschweig-Lüneburg, important chef de guerre et mécène allié à Venise.

Les livrets de Beregan, généralement écrits dans un style héroïque, furent mis en musique par quelques-uns des plus célèbres compositeurs de son temps et servirent également d'exemple à des librettistes plus jeunes tels que Pietro Pariati.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • L’Annibale in Capua (1661), mis en musique par Pietro Andrea Ziani
  • Il Tito (1666), mis en musique par Antonio Cesti
  • Genserico (1669), mis en musique par Cesti
  • L’Heraclio (1671), mis en musique par Ziani
  • L’Ottaviano Cesare Augusto (1682), mis en musique par Giovanni Legrenzi
  • Giustino (1683), mis en musique par Legrenzi et Vivaldi

Liens externes[modifier | modifier le code]