Nicolò Barabino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un peintre italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Nicolò Barabino
Tympanum central mosaic santa Maria del Fiore Florence.jpg

Cristo in trono con Maria e San Giovanni Battista, mosaïque du tympan du portail central du Duomo de Florence

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 59 ans)
FlorenceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Nicolò Barabino (Sampierdarena, quartier de Gênes, - Florence, ) est un peintre et un mosaïste italien du XIXe siècle de l'école florentine qui a été aussi actif à Gênes, sa ville d'origine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nicolò Barabino commence ses études artistiques avec Giuseppe Isola à l'Accademia ligustica di Belle Arti de Gênes en compagnie de Maurizio Dufour (avec lequel il resta toujours en contact).

Il expose entre 1850 et 1851 à la Società Promotrice di Belle Arti di Genova, la peinture Agar nel deserto e Rinaldo e Amnida.

Il remporte une bourse d'étude de Durazzo pour étudier à Rome puis à l'Académie de Beaux arts de Florence (1857), où son style s'affirme.

Il devient président du Circolo Artistico et reçoit de nombreuses commissions en Italie et à l'étranger : dans les églises du bord de la mer Ligure (Sampierdarena, de Santa Margherita Ligure, Sestri Levante, Rapallo, Camogli), en France, Espagne, en Belgique et aux Pays-Base.

Il peint surtout à fresque dans de grandes dimensions et à sujet historique ou à sujet religieux, selon la mode de l'époque.

Retourné à Florence, il participe à la décoration de la nouvelle façade de Santa Maria del Fiore, en dessinant les cartons pour les mosaïques des tympans des portails.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Artigiani, mercanti e umanisti fiorentini rendono omaggio alla Vergine, mosaïque du portail droit du Duomo de Florence
  • La Carità fra i fondatori delle istituzioni filantropiche fiorentine, mosaïque du portail gauche de la cathédrale Santa Maria del Fiore, ou Duomo de Florence.
  • Cristo in trono con Maria e San Giovanni Battista, mosaïque du portail central du Duomo de Florence
  • Artigiani, mercanti e umanisti fiorentini rendono omaggio alla Vergine, mosaïque du portail droit du Duomo de Florence
  • Le procès de Galilée en 1633
  • Madonna della Primavera, étude
  • La munificenza
  • Vierge de l'Annonciation,
  • À Gênes :
    • à San Martino e San Gaetano, ou il collabora avec son ami Maurizio Dufour (église reconstruite après le bombardement allié de la Seconde Guerre mondiale).
    • Apparition de la Vierge, fresque de l'abside, Santuario di Nostra Signora di Montallegro, Rapallo
    • Fresques, Chiesa di Santa Maria Immacolata,
    • Aménagement de la Piazza De Ferrari
    • Fresques de la voûte, Basilica di Santa Maria Assunta, Camogli
    • Gli ultimi momenti di Carlo Emanuele I di Savoia, ante 1891, musée Nervi [1]

Sur les autres projets Wikimedia :

Hommages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]