Nickelage chimique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le nickelage chimique est un procédé chimique de dépôt de nickel allié au phosphore ou au bore, obtenu sans aucune source extérieure de courant.

Le revêtement obtenu par nickelage chimique possède diverses qualités (dureté, résistances à l'usure, au frottement, à l'abrasion, à la corrosion...), supérieures à celles des dépôts électrolytiques classiques, la principale étant la répartition quasi parfaite (absence de lignes de courant)du dépôt.

Un bain de nickelage chimique contient obligatoirement un oxyde de nickel et une forme réduite en équilibre (métastable). En contact avec un catalyseur (rôle joué par la pièce à traiter) le nickel se réduit à sa surface et la forme réduite s'oxyde pour former une forme oxydée. En outre le bain comporte de nombreux autres "ingrédients" tel que des accélérateurs, des stabilisants, des complexants, des agents mouillants...

Notes et références[modifier | modifier le code]