Nick de Firmian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nick de Firmian
Nick de Firmian 1986 Dubai.jpg
Nick de Firmian à l'Olympiade de 1986.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (65 ans)
FresnoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Sport
Équipe
Titres aux échecs
Classement Elo
2 464 ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Nicholas Ernest (Nick) de Firmian (né le à Fresno en Californie) est un grand maître américain du jeu d'échecs et un triple champion des États-Unis, remportant le titre en 1987 (avec Joel Benjamin) en 1995 et en 1998. Il a également fini premier ex æquo en 2002 mais est battu par Larry Christiansen aux départages. Il est aussi auteur connu pour la rédaction des 13e, 14e et 15e éditions du traité d'ouvertures Modern Chess Openings.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il vit au Danemark avec son épouse, Christine, également joueuse d'échecs et ancien membre de l'équipe nationale danoise.

De Firmian est un membre fondateur de Prochess, un groupe de grands maîtres qui vise à promouvoir le jeu d'échecs aux États-Unis. Il est titulaire d'un diplôme de physique de l'Université de Californie.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Il a participé à plusieurs tournois interzonaux et a défendu les couleurs des États-Unis à plusieurs Olympiades en 1980, 1984, 1986, 1988, 1990, 1996, 1998 et 2000[1].

De Firmian a remporté le titre de maître international en 1979 et celui de grand maître international en 1985. Il a remporté l'édition 2003 de l'Open du Canada. En 1986, il est 1er du World Open doté d'un premier prix de 21 000 $, un record pour un tournoi au système suisse à l'époque.

Il a remporté quatre fois (en 1984, 2001, 2004 et 2007) la coupe Politiken organisée lors du festival d'échecs de Copenhague.

Publications[modifier | modifier le code]

De Firmian est un expert réputé des ouvertures. En 1990, il est l'auteur d'une révision de Modern Chess Openings, 13e édition (MCO-13). En 1999, il est l'auteur de la 14e édition, qui, avec Nunn's Chess Openings (NCO) est considéré comme le traité le plus complet des ouvertures en un seul volume de langue anglaise. Il a aussi contribué à la bibliothèque d'ouverture de Deep Blue, ordinateur d'IBM qui a battu Garry Kasparov en 1997.

En 2006, il a édité une révision du classique Chess Fundamentals de José Raúl Capablanca. En 2008 il édite la 15e édition de MCO.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]