Nick Nuyens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nick Nuyens
Nick Nuyens.jpg

Au départ du Tour des Flandres 2009

Informations
Naissance
(36 ans)
LierreVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Verandas Willems-Crelan (manager général)
Spécialité
Équipes professionnelles
09.2002-12.2002 Domo-Farm Frites (stagiaire)
2003-2004 Quick Step-Davitamon
2005-2006 Quick Step-Innergetic
2007-2008 Cofidis
2009-2010 Rabobank
2011 Saxo Bank-Sungard
01.2012-06.2012[n 1] Saxo Bank
06.2012-12.2012[n 2] Saxo Bank-Tinkoff Bank
2013-2014 Garmin-Sharp
Équipes dirigées
Principales victoires

1 classique

Tour des Flandres 2011

Nick Nuyens, né le à Lierre, est un coureur cycliste belge, professionnel entre 2003 et 2014. Sa carrière débute en 2003 au sein de l'équipe Quick Step-Davitamon. Spécialiste des courses flandriennes, après avoir gagné plusieurs courses de ce type, il s'impose sur la principale d'entre elles, le Tour des Flandres, à trente ans en 2011. Il est actuellement manager général de l'équipe Verandas Willems-Crelan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Repères biographiques et carrière amateur[modifier | modifier le code]

Nick Nuyens naît le à Lierre. Après deux premières années de cyclisme en catégorie aspirant[n 3], il pratique le football à Bevel, puis au KFC Rita Berlaar. En 1996, il récupère le vélo de son père, contraint de cesser sa pratique cyclosportive, et revient au cyclisme.

Nick Nuyens est marié à Evy Van Damme, également cycliste jusqu'en 2007[1].

2003-2006 : premières années chez Quick Step[modifier | modifier le code]

Nick Nuyens commence sa carrière professionnelle en 2003 dans l'équipe belge Quick Step-Davitamon. Il se révèle en septembre 2004 en remportant la même semaine Paris-Bruxelles, le Grand Prix de Wallonie et le Grand Prix de l'industrie et du commerce de Prato. Il s'était également imposé cette année-là sur le Ster Elektrotoer. En fin de saison, il participe pour la première fois aux championnats du monde sur route avec l'équipe de Belgique.

En 2005, il remporte le Circuit Het Volk. Il connaît une deuxième sélection en équipe nationale pour le championnat du monde sur route, que remporte son coéquipier Tom Boonen.

En 2006, Nick Nuyens remporte Kuurne-Bruxelles-Kuurne, et participe à nouveau aux championnats du monde.

2007-2008 : chez Cofidis[modifier | modifier le code]

En 2007, Nick Nuyens quitte Quick Step-Innergetic et rejoint l'équipe française Cofidis. Il participe pour la première fois au Tour de France. L'équipe Cofidis se retire de la course à l'issue de la 16e étape, après l'annonce du contrôle positif à la testostérone de son coureur Cristian Moreni.

En 2008, Nick Nuyens connait sa première saison professionnelle sans victoire. Il se classe deuxième du Circuit Het Volk derrière Philippe Gilbert, puis deuxième du Tour des Flandres. Il participe à son premier Tour d'Espagne, qu'il termine à la 78e place en s'étant classé deuxième et troisième d'étapes. À la fin du mois de septembre, il prend la neuvième place du championnat du monde sur route à Varèse.

2009-2010 : Rabobank[modifier | modifier le code]

En 2009, Nuyens est recruté par l'équipe néerlandaise Rabobank.

2011-2012 : Saxo Bank[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2011, il évolue sous les couleurs de l'équipe Saxo Bank-Sungard. Le manager de l'équipe Bjarne Riis le recrute afin qu'il remplace Fabian Cancellara, parti vers la nouvelle équipe Leopard-Trek en compagnie des frères Andy et Fränk Schleck[2]. Fin mars, Nick Nuyens gagne la course À travers les Flandres. Le 3 avril, il remporte le Tour des Flandres en battant au sprint le grand favori Fabian Cancellara, et empoche ainsi la plus grande victoire de sa carrière à ce jour.

L'année suivante, Nuyens chute durant la première étape de Paris-Nice 2012 et se fracture la hanche droite[3]. Absent pour les classiques flandriennes, il fait son retour à la compétition lors des Quatre jours de Dunkerque et déclare alors avoir comme objectifs le Grand Prix de Plouay, les Championnats du monde et les Jeux olympiques[4]. Non retenu dans la sélection belge pour les Jeux olympiques ou les Championnats du monde, Nuyens participe au Tour de France avant de se classer au mois d'août douzième de l'Eneco Tour. 78e du Grand Prix de Plouay à la fin de ce mois, Nuyens, qui se ressent toujours de sa fracture du mois de mars, décide de se faire opérer au milieu du mois de septembre, ce qui met un terme à sa saison. Il quitte par la même occasion l'équipe Saxo Bank-Tinkoff Bank[5] et signe un contrat portant sur deux saisons avec l'équipe Garmin-Sharp.

2013-2014 : Garmin-Sharp[modifier | modifier le code]

Toujours gêné par des douleurs à la hanche, Nuyens connait un début de saison difficile. Après avoir abandonné au Tour d'Andalousie, à Tirreno-Adriatico et au Grand Prix E3-Harelbeke[6],[7], Nuyens renonce à participer aux autres classiques du printemps pour soigner sa hanche. En juin, il abandonne également au Ster ZLM Toer, par manque de condition. En juillet, enfin débarrassé de ses ennuis à la hanche, Nuyens récupère peu à peu sa condition: il participe au Tour de Wallonie, qu'il parvient à terminer.
En avril 2014, pour le troisième anniversaire de sa victoire dans le Tour des Flandres, et son troisième forfait, Nick Nuyens fait le bilan de trois années délicates, où il n'a jamais retrouvé le niveau de 2011. Son dernier podium date d'une semaine après le Ronde, lors de la Klasika Primavera. Il a couru 59 jours en 2012 et seulement 52 en 2013, ne se glissant que cinq fois, durant cette période, dans un Top 10, traînant toujours les séquelles de sa chute du Paris-Nice 2012[8]. Il subit en juin une opération cardiaque après une alerte sur le Tour de Belgique qui l'avait amené à abandonner cette course[9]. Fin 2014, en manque de résultats, il n'est pas conservé par l'équipe Garmin[10] et met un terme à sa carrière[11].

Palmarès, résultats et classements[modifier | modifier le code]

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Palmarès amateur[modifier | modifier le code]

Palmarès professionnel[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 2004, le classement UCI concerne tous les coureurs ayant obtenu des points lors de courses du calendrier international de l'Union cycliste internationale (324 courses en 2004). En 2005, l'UCI ProTour et les circuits continentaux sont créés, ayant chacun leur classement. De 2005 à 2008, le classement de l'UCI ProTour classe les coureurs membres d'équipes ProTour en fonction des points qu'ils ont obtenus lors des courses du calendrier UCI ProTour, soit 28 courses en 2005, 27 en 2006, 26 en 2007. En 2008, le calendrier du ProTour est réduit à 15 courses en raison du conflit entre l'UCI et les organisateurs de plusieurs courses majeures. Les trois grands tours, Paris-Roubaix, la Flèche wallonne, Liège-Bastogne-Liège, le Tour de Lombardie, Tirreno-Adriatico et Paris-Nice ne sont donc pas pris en compte dans le classement ProTour 2008. En 2009 et 2010, un « classement mondial UCI » remplace le classement ProTour. Il prend en compte les points inscrits lors des courses ProTour et des courses qui n'en font plus partie, regroupées dans un « calendrier historique », soit au total 24 courses en 2009 et 26 en 2010. Ce nouveau classement prend en compte les coureurs des équipes continentales professionnelles. En 2011, l'UCI ProTour devient l'UCI World Tour et reprend dans son calendrier les courses qui l'avaient quitté en 2008. Il comprend 27 courses en 2011 et son classement ne concerne plus que les coureurs membres des 18 équipes ProTeam.

Nick Nuyens apparaît pour la première fois au classement UCI en 2002. Il obtient son meilleur classement en 2008 : 31e.

Année 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
Classement UCI 1 188e[12] 252e[13] 47e[14]
Classement ProTour nc[15] 91e[16] 88e[17] 31e[18]
Classement mondial UCI 158e[19] nc[20]
UCI World Tour 44e[21] 224e[22] nc[23] nc[24]
Légende : nc = non classé

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2012 au 29 juin 2012
  2. Du 30 juin 2012 au 31 décembre 2012
  3. En Belgique, la catégorie aspirant est celle des cyclistes de 12 à 14 ans.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Nuyens: "Une pointe de fierté, d'appréhension et d'émotion..." », sur dhnet.be,‎ (consulté le 17 avril 2011)
  2. « Nuyens va prendre du galon ! », sur dhnet.be,‎ (consulté le 17 avril 2011)
  3. « Fracture pour Nuyens », sur lequipe.fr,‎
  4. « Nick Nuyens : « Je ne vais pas me lamenter sur mon sort » », sur cyclismactu.net,‎
  5. « Saison terminée pour Nick Nuyens », sur rtbf.be,‎
  6. « Test décisif pour Nuyens », sur dhnet.be,‎ (consulté le 25 juillet 2013)
  7. « Abandon pour Nuyens », sur dhnet.be,‎ (consulté le 25 juillet 2013)
  8. (es) « La maldición de Nick Nuyens », sur www.biciciclismo.com,‎ (consulté le 13 avril 2014)
  9. « Nuyens opéré avec succès », sur lequipe.fr, L'Équipe,‎
  10. Nick Nuyens n'a toujours pas d'équipe sur rtbf.be
  11. Nick Nuyens met un terme à sa carrière sur velo101.com
  12. « Classement UCI 2002 », Union cycliste internationale (consulté le 11 mars 2015)
  13. « Classement UCI 2003 », Union cycliste internationale (consulté le 11 mars 2015)
  14. « Classement UCI 2004 », Union cycliste internationale (consulté le 11 mars 2015)
  15. « Classement ProTour 2005 », sur uciprotour.com (consulté le 14 juin 2011)
  16. « Classement ProTour 2006 », sur uciprotour.com (consulté le 16 juillet 2011)
  17. « Classement ProTour 2007 », sur uciprotour.com (consulté le 16 juillet 2011)
  18. « Classement ProTour au 20 septembre 2008 », sur http://www.memoire-du-cyclisme.eu/,‎ (consulté le 6 avril 2013)
  19. « Classement Mondial UCI 2009 », sur uci.ch, UCI,‎ (consulté le 24 mars 2012)
  20. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2010 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 12 janvier 2015)
  21. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2011 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 29 février 2012)
  22. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2012 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 octobre 2012)
  23. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 1er novembre 2014)
  24. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2014 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 octobre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :