Nice Nailantei Leng'ete

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nice Nailantei Leng'ete
Nice Nailantei Leng'ete en la mesa sobre Violencia de Género del Foro Mundial sobre Violencias Urbanas.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Domaines

Nice Nailantei Leng'ete, née en 1991, est une militante kényane, agissant pour améliorer la condition des femmes et notamment pour mettre fin aux mutilations génitales féminines.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est née en 1991, dans le village de Kimana, au Kenya, en pays maasaï. Elle se retrouve orpheline à 7 ans, ayant perdu son père et sa mère. Elle est envoyée dans un orphelinat à 8 ans, reçoit une éducation et également une information sur la pratique de l'excision. Témoin de l'excision d'autres filles, elle fugue à deux reprises du foyer, et, lors de la deuxième fugue, se réfugie chez son grand-père à qui elle explique son refus des mutilations. Elle réussit également à bénéficier d'une éducation secondaire puis à suivre une formation d'éducatrice au sein de l'ONG AMREF Flying Doctors. Avec le concours d'une partie des anciens de son village et de l'AMREF, elle fait la promotion de rites alternatifs de passage à l'âge adulte, sans violence[1],[2],[3],[4].

Elle est la première femme à s'adresser au conseil des anciens maasaïs du Mont Kilimandjaro[5]. Elle réussit à persuader ce conseil des anciens d'interdire les mutilations génitales féminines chez les Maasaïs, au Kenya et en Tanzanie[2],[6]. La pratique est également interdite par le gouvernement kényan en 2011, mais persiste dans les zones rurales[2].

Au fil des années, elle permet à  environ 15 000 filles d'éviter des mutilations génitales[7],[8],[6]. Elle se bat aussi contre les mariages forcés et pour l'éducation des jeunes filles[9].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sandro Capo Chichi, « Nice Nailantei Leng'ete, championne de la lutte contre l'excision », Nofi,‎ (lire en ligne)
  2. a b et c « Au Kenya, Nice mène un combat contre l’excision, une pratique qui persiste dans certains pays », France Info,‎ (lire en ligne)
  3. (en) Lillian Mutavi, « Kenyan Nice Nailantei among Time's 100 most influential people », The Star (Kenya),‎ (lire en ligne)
  4. (en) Jaha Dukureh, « Nice Nailantei Leng'ete », Time,‎ (lire en ligne)
  5. (en) Why this woman took a stand against FGM [Video] (BBC. Consulté le .
  6. a et b Olanrewaju Eweniyi, « À 27 ans, cette jeune Kenyane est une figure de la lutte contre l’excision en Afrique », Konbini,‎ (lire en ligne)
  7. (en) Jina Moore, « She Ran From the Cut, and Helped Thousands of Other Girls Escape, Too », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  8. (en) « Nice Nailantei Lengete », sur International Research & Exchanges Board (consulté le 13 avril 2018)
  9. Christine Siméone, « Ces inconnus qui changent le monde », France Inter,‎ (lire en ligne)