Nice & Smooth

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nice & Smooth
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Rap East Coast, rap old school
Années actives 19881998
Labels Fresh/Sleeping Bag Records, RAL Records/Columbia/SME Records, RAL Records/PolyGram/Street Life Records/Scotti Brothers Records
Composition du groupe
Membres Greg Nice
Smooth B

Nice & Smooth est un groupe de hip-hop américain, originaire du Bronx, dans l'État de New York, actif entre 1988 et 1998. Le duo compte un total de quatre albums entre la fin des années 1980 à la fin des années 1990. Le duo est connu pour ses rimes humoristiques et ses hooks. Ils sont régulièrement apparus en featuring sur plusieurs albums, comme ceux des Beatnuts, de Large Professor, de Gang Starr, de Tony Touch, entre autres. Tupac Shakur tente également[Quand ?] de les faire signer sur son label Makaveli, et enregistre même une chanson avec eux sur son album One Nation.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé par Gregg Nice (né Gregg Mays) et Smooth Bee (né Daryl Barnes)[1]. Leur première apparition est une collaboration sur la chanson Pimpin Ain't Easy de Big Daddy Kane sur son album, It's a Big Daddy Thing en 1989. La même année, le groupe publie son premier album homonyme Nice and Smooth[2] qui atteint la 76e place des R&B Albums[3]. Nice & Smooth se font connaître sur la scène hip-hop new-yorkaise avec leur titre Sometimes I Rhyme Slow... (samplant la chanson Fast Car de Tracy Chapman et traitant de la pauvreté, du SIDA et de la drogue)[réf. nécessaire]. À l'été 1992, le clip de la chanson connaît un fort succès, notamment grâce à sa diffusion sur MTV. Ils sortent ensuite un second tube, Hip-Hop Junkies (samplant le titre I Think I Love You de la Partridge Family).

Ils publient leur second album Ain't a Damn Thing Changed le [4]. À cette période, sous-estimé par la presse spécialisée[1], l'album atteint 141e place du Billboard 200[5]. Le 28 juin 1994, le groupe publie son troisième album, Jewel of the Nile[6] qui atteint la 66e place du Billboard 200[7]

Smooth B écrit des rimes pour Bobby Brown pour ses albums King of Stage et Don't Be Cruel[8]. En 2005, il publie un single intitulé Game Over, produit par DJ Premier.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1989 : Nice and Smooth
  • 1991 : Ain't a Damn Thing Changed
  • 1994 : Jewel of the Nile
  • 1997 : IV : Blazing Hot

Singles[modifier | modifier le code]

  • 1987 : Dope on a Rope[9]
  • 1989 : More & More Hits
  • 1990 : Funky for You
  • 1991 : Cake & Eat It Too
  • 1991 : Hip Hop Junkies
  • 1991 : How to Flow
  • 1992 : Sometimes I Rhyme Slow
  • 1994 : Old to the New
  • 1994 : Return of the Hip Hop Freaks
  • 1997 : Blazin Hot
  • 1997 : Let It Go

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Ron Wynn, « Nice & Smooth Biography », sur AllMusic (consulté le 19 août 2015).
  2. (en) « Nice & Smooth Overview », sur AllMusic (consulté le 19 août 2015).
  3. (en) « Nice & Smooth Awards », sur AllMusic (consulté le 19 août 2015).
  4. (en) Stanton Swihart, « Ain't a Damn Thing Changed Overview », sur AllMusic (consulté le 19 août 2015).
  5. (en) « Ain't a Damn Thing Changed Awards », sur AllMusic (consulté le 19 août 2015).
  6. (en) Nathan Rabin, « Jewel of the Nile Overview », sur AllMusic (consulté le 19 août 2015).
  7. (en) « Jewel of the Nile Awards », sur AllMusic (consulté le 19 août 2015).
  8. (en) The Source, août 2007, p. 32
  9. (en) « Nice & Smooth Discography », Discogs (consulté le 10 juin 2013).