Niccolò Franco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Niccolò Franco, né le à Bénévent et mort le à Rome, est un poète et écrivain italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Célèbre pour ses écrits satyriques, il se fait de nombreux ennemis parmi les auteurs contemporains et doit se réfugier successivement à Venise, Turin, Mantoue et Rome.

On lui doit, entre autres, une traduction en vers italiens de L'Iliade d'Homère[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Il Tempo d'amore, Venise, 1536
  • Pistule vulgari, 1538
  • Il Patrarchista, Venise, 1539
  • Dialoghi piacevolissimi, 1539
  • Rime contro Pietro Aretino, 1545
  • Priapea, 1546
  • Il Duello, 1546
  • Philena, vers 1546

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Franco Pignatti, « Franco, Nicolò », Dizionario Biografico degli Italiani, Volume 50, Rome : Istituto dell'Enciclopedia Italiana, 1998 (Lire en ligne)
  • Ettore Bonora, « Niccolò Franco. Scrittori al servizio dei tipografi ». In : Emilio Cecchi, Natalino Sapegno, Storia della Letteratura Italiana, Vol IV , Milan : Garzanti, 1966, p. 432-436
  • Giuseppe Fatini, « Franco, Niccolo ». In : Enciclopedia Italiana di scienze, lettere ed arti, Vol. XVI, Rome : Istituto Giovanni Treccani, 1932 (Lire en ligne)
  • Carlo Simiani, La vita e le opere di Nicolò Franco, Turin : L. Roux e C., 1894
  • Antonello Fabio Caterino, Il ricordo di Alcippo (Antonio Brocardo) tra le rime di Niccolò Franco in « Banca dati Nuovo Rinascimento », 2012

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, vol. 1, Ch. Delagrave, 1878, p. 1098

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :