Nicasio Álvarez Cienfuegos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nicasio Álvarez de Cienfuegos
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 44 ans)
OrthezVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Membre de

Nicasio Álvarez Cienfuegos (Madrid, -Orthez, ) est un poète espagnol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait ses études à Salamanque et s'y lie avec Cadalso et Melendez. En 1798 sont publiés ses premiers poèmes. Il est alors chargé de la rédaction de La Gazette de Madrid et du Mercure et est employé de bureau au Ministère.

Lors de la guerre d'Indépendance, ses écrits contre les français lui valent des poursuites et, en 1808, participant à l'insurrection de Madrid, il est condamné à mort. Sauvé par des amis, il est déporté en France mais meurt en arrivant à Orthez.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ses œuvres complètes, en deux volumes, ont été publiées à Madrid en 1816. Elles contiennent des poésies lyriques, des épîtres et des pièces de théâtre dont les plus connues sont Zoraïde, Idoménée, Pittacus et surtout la comédie des Sœurs généreuses.

On lui doit aussi des travaux sur les étymologies et les synonymes du castillan.

Théodore Bachelet écrit sur ses œuvres : « Cienfuegos a de la force et de l'éclat, mais son style est bizarre et manque d’élégance »[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t. 1, Ch. Delagrave, 1876, p. 692

Liens externes[modifier | modifier le code]