Nguyên Binh Khiêm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nguyên Binh Khiêm
Cao Dai three saints signing an accord.jpg

Le grand temple du Caodaïsme (Tây Ninh, Viêt Nam). Les trois signataires de la "troisième alliance entre Dieu et l'Homme". De gauche à droite, Sun Yat-sen, Victor Hugo et Nguyen Binh Khiem, inscrivant "Amour et Justice" en français et en chinois.

Naissance
Décès
Activité

Nguyên Binh Khiêm (Nguyễn Bỉnh Khiêm) est un lettré vietnamien né en 1491 à Vinh Bao[réf. nécessaire], Haïphong (Viêt Nam) et mort en 1585 à Haïphong.

Également appelé Trang Trinh (Trạng Trình), il est l'auteur d'un recueil de poésies en écriture nationale, abandonnant les caractères chinois[1], Bach vân âm thi tâp (Bạch Vân am thi tập), qui louent les charmes d'une vie contemplative. Véritable Nostradamus vietnamien[2],[3], ses prédictions lui ont valu un renom encore d'actualité.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. [2]
  3. [3]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]