Nguékhokh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nguékhokh
Administration
Pays Drapeau du Sénégal Sénégal
Région Thiès
Département M'bour
Maire
Mandat
Abou Ndiaye
2009-2014
Démographie
Gentilé Nguékhokhois
Population 20 031 hab. (2007)
Géographie
Coordonnées 14° 30′ 46″ nord, 17° 03′ 00″ ouest
Altitude 12 m
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Sénégal
Voir sur la carte administrative du Sénégal
City locator 14.svg
Nguékhokh
Géolocalisation sur la carte : Sénégal
Voir sur la carte topographique du Sénégal
City locator 14.svg
Nguékhokh

Nguékhokh (ou Nguekokh) est une ville de l'ouest du Sénégal, proche de la Petite-Côte, au sud de Dakar.

Histoire[modifier | modifier le code]

D'abord communauté rurale, Nguékhokh a accédé au rang de commune à part entière lors de la décentralisation en 1996.

En 1999, l'association Chênes et Baobabs devenu ONG du Sénégal en 2002 y crée, dans le cadre du tourisme solidaire, un Centre international d'accueil et de formation (CIAF) avec la formation en informatique de plus de 1000 élus locaux du Sénégal :[1]

Administration[modifier | modifier le code]

Nguékhokh a été érigée en commune en 1996[1]. Elle est rattachée au département de M'bour, une subdivision de la région de Thiès.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville se trouve sur la route nationale N1 entre M'bour et Rufisque.

Les localités les plus proches sont Nguekokh Ouolof, Segueul, Keur Gonde, Medinatoul Mounawara, Diamm Bougoum, Tiekes, Ngaring et Ndaring Serere.

Population[modifier | modifier le code]

Lors du recensement de décembre 2002, la ville comptait 16 911 habitants.

En 2007, la population était estimée à 20 031 personnes.

Activités économiques[modifier | modifier le code]

Nguékhokh est proche de plusieurs centres d'intérêt touristiques, par exemple les plages de Saly ou plusieurs aires protégées, telles que la Réserve de Bandia, la Réserve naturelle de Popenguine ou la Réserve naturelle d'intérêt communautaire de la Somone.

L'usine de production d'eau minérale naturelle sous la marque Mana

Jumelages[modifier | modifier le code]

Nguékhokh est jumelée depuis 2000, à trois bourgs français du département de l'Allier : Brugheas, Saint-Yorre et Le Donjon, par l'intermédiaire de leur comité de jumelage Teraanga[2], qui a fêté son 10e anniversaire en 2010. Aujourd'hui, d'autres associations telle que JIF'Afrik (Jeunesse interconnectée et fusionnée d'Afrique) participent au développement local. Cette association est actuellement en train de mener des activités telles que le programme « Ville propre » qui consiste à assainir les espaces publics[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Loi no 96-752 du 5 septembre 1996
  2. Site du comité de jumelage Teraanga.
  3. Consulter le groupe JIF'Afrik sur facebook.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]