Ngor (commune)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ngor.

Ngor (ou N'gor ou N'Gor) est l'une des 19 communes d'arrondissement de Dakar (Sénégal). L' Elle fait partie de l'arrondissement des Almadies.

Elle comprend un village traditionnel, des aménagements modernes (lotissements, infrastructures hôtelières) ainsi qu'une île du même nom, l'île de Ngor.

Historique

Ngor
Plage de Ngor
Plage de Ngor
Administration
Pays Drapeau du Sénégal Sénégal
Région Dakar
Département Dakar
Maire
Mandat
Amadou Gueye[1]
2014-2019
Démographie
Population 11 600 hab. (estim. 2007)
Densité 2 578 hab./km2
Géographie
Coordonnées 14° 44′ 37″ nord, 17° 30′ 53″ ouest
Altitude 5 m
Superficie 450 ha = 4,5 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sénégal

Voir la carte administrative du Sénégal
City locator 14.svg
Ngor

Géolocalisation sur la carte : Sénégal

Voir la carte topographique du Sénégal
City locator 14.svg
Ngor
Liens
Site web sip.sn/ngor/commune.htm

L'histoire de Ngor remonte au XVIéme siècle (1550) lorsque des migrants venus de l’intérieur du Sénégal (walo, cayor, djolof, cayar, baol) ont voulus s'implanter dans la région du Cap-vert. Selon une certaine tradition orale, c'est en 1432 que quatre familles lébous toutes dirigés par des femmes (puisque la société lebous etait aux origines matrilinéaires) Djiguilane Samb, Alima Fall, Diaté Ndiack et Sine Diop[2]. Ces derniers ont quitte le Djolof pour la Presqu’île du Cap-vert. Cette commune a été créée en août 1996 avec la promulgation du décret 96-745.

Géographie[modifier | modifier le code]

Quinzième (15éme) commune de Dakar, la commune d'arrondissement de Ngor est située à la pointe occidentale de la presqu'île de Dakar. Dépendant administrativement de la sous préfecture des Almadies, la commune d'arrondissement de Ngor forme avec les communes d'arrondissement de Mermoz-Sacré Coeur, de Ouakam et de Yoff l'arrondissement des Almadies.

Elle constitue un promontoire qui prolonge la tête de la presqu'île du Cap Vert dans l'océan atlantique. Considérée comme la partie la plus occidentale de l'Afrique, elle couvre une superficie de 4,5 Km2 et présente la particularité d'être située sur un site balnéaire.

Les principales limites géographiques de la commune d'arrondissement de Ngor sont ainsi la commune d'arrondissement de YOFF au Nord-Est ; la commune d'arrondissement de OUAKAM au Sud-Est  et l'océan atlantique qui la borne du Nord-Ouest au Sud-Ouest.

L'île de Ngor fait face au village, à 400 m à peine. Sur la côte, les localités les plus proches sont Gata, Diayane, Warar, Terme Sud, Tonghor, Ndiongarane et Taklou.

Physique géologique[modifier | modifier le code]

Le climat est de type sahélien. la commune d'arrondissement de Ngor bénéficie, du fait de sa situation côtière, de températures idéales (25°C) pendant presque toute l'année avec des pointes de 18°C mini en Février et de 32°C max en Octobre.

Population[modifier | modifier le code]

Les habitants sont le plus souvent des Lébous, venus s'installer dans la presqu'île du Cap-Vert au moment de l'éclatement de l'empire du Djolof.

La population de la commune était de 10 309 personnes en 2002. En 2007, selon les estimations officielles, elle s'élèverait à 11 600 habitants. Elle était estimée en 2015 à environ 57.254 habitants.

Éducation[modifier | modifier le code]

La population de NGOR est presque entièrement scolarisée. Près de 70% de la population de plus de 6 ans a, en effet, été ou est actuellement à l'école. c'est la raison pour laquelle ce secteur représente le premier secteur d'investissement de la municipalité avec plus de 45% du budget d'investissement public.

Toutefois Le taux de déperdition scolaire dans la commune d'arrondissement sont très élevés. Si pratiquement tous les enfants en âge d'être scolarisés le sont, très peu d'entre eux dépassent le cycle élémentaire (le taux d'échec envoisine 80%). En outre le taux d'analphabétisme retour est très important notamment chez les femmes.

Le paradoxe le plus frappant est cependant le fait que la commune d'arrondissement qui se trouve au centre d'un espace intercommunal d'une population d'environ 150.000 habitants ne dispose pas d'un lycée. En fait le seul établissement d'enseignement moyen dont dispose la commune d'arrondissement est un collège privé[3].

A côté de l'école formelle, d'autres structures d'éducation et de formation existent à l'instar des écoles coraniques (Daaras) et écoles d'arabe qui encadrent un nombre de plus en plus important de jeunes. La commune d'arrondissement compte trois Daaras ( école coranique) et une école arabe.

Toutefois, il reste encore confronté à un certains nombre de difficultés (déficit de structures d'accueil, manque de moyens matériels, taux élevés de déperdition scolaire.....).

Au point de vue structures d'accueil, la commune d'arrondissement est très peu pourvue au regard de sa population et de sa situation au sein de l'espace intercommunal (NGOR, OUAKAM, YOFF). Mis à part les trois (3) établissements privés pour la petite enfance, la commune d'arrondissement de NGOR ne dispose que deux structures préscolaires. Les établissements élémentaires quant à eux ne s'élèvent qu'à quatre (4) dont un privé[4].

Jumelages et partenariat

Activités économiques[modifier | modifier le code]

A Ngor on trouve deux principales activités économiques: le tourisme et Les métiers de la mer.

Concernant les métiers de la mer on peut citer: la pêche, le mareyage, la transformation des produits halieutiques, la cueillette de fruits de mer, la pêche et la plongé sous maritime, la restauration de plage.........

S'agissant de la pêche elle a été, pendant une très longue période, la principale activité économique des populations de la commune d'arrondissement et plus particulièrement des populations résidant dans le village traditionnel. Cette situation était surtout liée à des facteurs socio culturels à savoir que les Lébou sont, justement, des pêcheurs.

La liaison maritime d'avec l'île de NGOR située à près de 400 m en face du village traditionnel, constitue également un domaine autour duquel se développe une très forte activité économique. Contrôlée par le Regroupement des Transporteurs de l'île de NGOR (RTIN), cette activité économique est l'une des plus dynamique car créatrice d'emploi et très fortement sollicitée. A la vérité ce type d'activité a impulsé le développement d'une large gamme d'activités constituant ainsi l'un des pôles économiques les plus importants de la commune d'arrondissement.

Le tourisme,du fait de sa sitiologie (elle a la particularité d'être située sur un site balnéaire à la pointe ouest de la presqu'île du Cap Vert et est la principale porte d'entrée du Sénégal), la commune d'arrondissement de NGOR abrite une grande partie des infrastructures hôtelières les plus importantes de Dakar (36%)48(*) et reçoit chaque année un nombre incalculable de touristes et de visiteurs (prés de 200.000 : internationaux et nationaux confondus) qui viennent soit pour ses plages soit pour visiter l'île. C'est dire qu'avec sa baie, son île, ses plages, son climat particulier, ses hôtels, ses restaurants et surtout avec la proximité de l'aéroport international ; la commune d'arrondissement de NGOR est une zone très fréquentée par les touristes de sorte que l'activité touristique y est très développée et dynamique.

Personnalités nées à Ngor[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • Mamadou Diaw (Ancien Député/Maire de Ngor), Diogal Sakho( musicien) Dudu Mah (artiste), Magou (musiciens),Babacar Gueye dit Bab'star (Basketteur),Alioune Badara Bèye (écrivain),Dr Babacar Niang (médecin PDG de la Clinique SUMAssistance),Omar Séye (surfer), El Hadj Momar Samb (homme politique, écrivain et professeur) Antou Gueye SAMBA (ancien directeur de l'ASER, commissaire de régularisation du secteur de l’électricité. CRSE). Ahmadou Gueye (actuel maire de la commune de Ngor)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Voici la Liste des Maires des 19 communes de Dakar », Webnews, 2 août 2014 [1]
  2. Mamadou Diouf, « Pratique locale de développement urbain durable dans l'aglomeration Dakaroise: cas de la commune de Ngor, 2007 », 2007,‎ , p. 44 pages ([Pratique%20locale%20de%20developpement%20urbain%20durable%20dans%20l'aglomeration%20Dakaroise:%20cas%20de%20la%20commune%20de%20Ngor,%202007 lire en ligne])
  3. Mamadou DIOUF, « Pratiques locales de développement urbain durable dans l'aglomération Dakaroise: cas de la commune d'arrondissement de NGOR », 2007,‎ , p. 44 ([en%20ligne lire en ligne])
  4. par Mamadou DIOUF, « Pratiques locales de développement urbain durable dans l'aglomération Dakaroise: cas de la commune d'arrondissement de NGOR », 2007,‎ , p. 44 ([en%20ligne lire en ligne])

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) C. T. Mbengue, « An introduction to the traditional villages of Yoff, Ngor and Ouakam », in R. Register et B. Peeks (sous la direction de), Village wisdom, future cities, 1996, Troisième conférence internationale Écoville-Écovillage (Yoff, Sénégal), Ecocity Builders, Oakland, Californie, p. 82–85.
  • Jean-Louis Acquier, Ngor, village de la grande banlieue de Dakar : traditions et mutations, Université de Bordeaux, 1971, 250 p. (Maîtrise de recherche)
  • Fatou Seye Mbow, Évolution des villages lébou du Cap-Vert : le cas de Ngor, Dakar, Université de Dakar, 1983, 168 p. (Mémoire de Maîtrise)
  • Mamadou DIOUF, Pratiques locales de développement urbain durable dans l’agglomération Dakaroise: cas de la commune d'arrondissement de NGOR, École Nationale d’Économie Appliquée (ENEA) Dakar, Université de Dakar, 2007, 44p (Mémoire de maîtrise)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :