Newton Martin Curtis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Newton Martin Curtis
Newton Martin Curtis
Newton Martin Curtis

Naissance
De Peyster, État de New York
Décès (à 74 ans)
Cañon City, État du Colorado
Allégeance Drapeau des États-Unis États-Unis
Arme Infanterie
Unité 16th New York Infantry
Grade Union Army major general rank insignia.svg Major général
Années de service 1861-1866
Commandement 142nd New York Infantry
Conflits Guerre de Sécession
Distinctions US-MOH-1862.png Medal of Honor
Autres fonctions membre du Congrès de New York

Newton Martin Curtis ( - ) est un officier de l'Union pendant la guerre de Sécession et membre de la chambre des représentants des États-Unis de New York.

Avant la guerre[modifier | modifier le code]

Curtis naît à De Peyster. Après avoir obtenu son diplôme du Gouverneur Wesleyan Seminary, Curtis devient professeur, avocat et receveur des Postes de De Peyster. Dans l'année précédant la guerre de Sécession, il travaille en tant que fermier.

Curtis est d'une stature impressionnante de 2 mètres et pèse 102 kilogrammes. Sa taille hors norme pour l'époque, pousse même Abraham Lincoln à lancer en boutade, « M. Curtis, comment savez-vous quand vos pieds sont froids ? » Sa stature est devenue un sujet de préoccupation pour sa famille lorsque la guerre de Sécession débute, car ils estiment qu'il serait sûrement une cible facile pour les balles ennemies[1].

Guerre de Sécession[modifier | modifier le code]

Le , Curtis s'engage comme volontaire dans l'armée de l'Union en tant que capitaine dans la compagnie G du 16th New York Infantry. Il combat lors de la campagne de la Péninsule et est blessé dans un engagement mineur à West Point, en Virginie. Le , il est transféré dans le 142nd New York Volunteer Infantry, servant en tant que lieutenant colonel, jusqu'à sa promotion en colonel le . En tant que commandant du 142nd New York Infantry, il combat lors de la campagne de Bermuda Hundred de mai 1864. Il prend le commandement de la première brigade de la deuxième division du X Corps, pendant le siège de Petersburg. Curtis reçoit un brevet de brigadier général le , pour ses actions lors de la bataille de New Market Heights.

Sa brigade fait partie de l'expédition contre le fort Fisher en décembre 1864. La brigade de Curtis est parmi les quelques troupes à aller à terre mais la première attaque contre le fort Fisher est contre-carrée. Il prend part à la deuxième attaque en janvier 1865, au cours de laquelle sa brigade joue un rôle clé dans la victoire de l'Union. Pendant les combats, une suggestion de se retrancher atteint Curtis. Il saisit en colère une poignée de pelles, et les jette sur la traverse en criant « creuser des Johnnies ! Je viens pour vous ![2] ». Curtis tient sa promesse et continue l'attaque. Il est blessé à la tête de sa brigade et reçoit une promotion de brigadier général des volontaires et reçoit également une médaille d'honneur. Il reste dans l'armée jusqu'en janvier 1866, recevant un brevet de major général des volontaires, le .

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Après la guerre, Curtis est collecteur des douanes dans le district d'Oswegatchie, New York, en 1866, puis agent spécial pour le département du Trésor des États-Unis de 1867 à 1880. Il est au département de la Justice de 1880 à 1882. Il est membre de l'assemblée de l'État de New York (St. Lawrence Co., 1st D.) en 1884, 1885, 1886, 1887, 1888, 1889 et 1890.

Curtis est élu républicain au 52ème congrès pour combler le poste laissé vacant par la démission de Leslie W. Russell. Il est réélu au 53ème et au 54ème congrès, tenant le poste du au . Il est président du comité de la Chambre pour l'élection du président, du vice-président et des représentants au Congrès (54ème Congrès).

Plus tard dans la vie et mémoire[modifier | modifier le code]

Il écrit un livre intitulé From Bull Run to Chancellorsville, publié en 1906. En 1910, il est l'adjoint de l'inspecteur général de la maison nationale pour les soldats volontaires invalides. Il meurt dans à New York et est enterré dans le cimetière de Ogdensburg à Ogdensburg, New York, où se trouve une statue en son honneur.

Le camp général Newton Martin Curtis n° 142 des fils des vétérans de l'Union de la guerre des Sécession est nommé selon Curtis.

Citation de la médaille d'honneur[modifier | modifier le code]

« Lors de la deuxième bataille de fort Fisher : premier homme à passer à travers la palissade, il a personnellement dirigé chaque assaut sur les traverses et a été blessé plus de 4 fois. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fonvielle p.145
  2. NC Historic Sites

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Eicher, John H., and Eicher, David J., Civil War High Commands, Stanford University Press, 2001, (ISBN 0-8047-3641-3).
  • Fonvielle, Jr., Chris E. Last Rays of Departing Hope:The Wilmington Campaign. Campbell, CA.: Savas Publishing Company, 1997. (ISBN 1-882810-09-0)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) « Newton Martin Curtis », sur Find a Grave