New York City Rap

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le New York City Rap Tour est une tournée mondiale (Paris, Lyon, Metz, Belfort, Mulhouse, Strasbourg, Londres, Los Angeles) organisée par la radio Europe 1 en 1982 et qui présentait pour la toute première fois à un public non-américain des graffiti-artists, des DJ scratchant, des break-dancers, des rappeurs et du double dutch. Y participaient : Phase 2, Futura 2000, Dondi, Afrika Bambaataa, Grandmaster D.ST, le Rock Steady Crew, Rammellzee, les Buffalo Girls et leur manager Kool Lady Blue, promotrice du projet avec Bernard Zekri, journaliste au magazine Actuel et Jean Karakos, dirigeant du label Celluloid. L'animation était assurée par Alain Maneval.

La « Grande nuit Rap » parisienne s'est déroulée à l'Hippodrome de Pantin et au Palace le samedi à 20h00, après une première représentation au Bataclan le .

Le New York City Rap Tour est l'un des événements majeurs qui marque le début de la culture Hip-hop en France et était cité comme marquant le début de la culture hip-hop en France[1], et d'autres sources situent également ses prémices dans les milieux communautaires afro-caribéens de la capitale[2],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. * Vincent Piolet (préf. Dee Nasty, postface Solo), Regarde ta jeunesse dans les yeux. Naissance du hip-hop français 1980-1990, Le mot et le reste, (1re éd. 2015) (ISBN 978-2360542901)
  2. José-Louis Bocquet, Philippe Pierre-Adolphe, Rap ta France : Histoire d'un mouvement, Table Ronde, (lire en ligne)
  3. Louis Jesu, L’élite artistique des cités : métamorphoses de l’ancrage du hip-hop dans les quartiers populaires en France (1981-2015). Thèse de doctorat., Université de Lorraine,,