New York, New York

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis New York, New York (film))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir New York, New York (homonymie).
New York, New York
Réalisation Martin Scorsese
Scénario Earl Mac Rauch
Mardik Martin
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film musical
Durée 155 minutes
Sortie 1977

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

New York, New York est un film musical américain réalisé par Martin Scorsese, sorti en 1977.

Synopsis[modifier | modifier le code]

, le Jour de la victoire sur le Japon : Le Japon capitule et New York est en fête, dans une boite de Jazz, Jimmy en chemise hawaïenne drague et finit par jeter son dévolu sur Francine qui l'éconduit plusieurs fois, jusqu'à ce qu'un concours de circonstances les réunissent de nouveau. Ayant contraint Francine à l'accompagner à une audition, ils se découvrent leurs talents réciproques, Jimmy pour le saxophone et Francine pour la chanson de jazz.

Francine et Jimmy vont alors vivre en couple avec des hauts et des bas, Francine s'efforçant de composer avec le caractère cyclothymique et macho de son compagnon. Leurs carrières artistiques en duo fluctuent de même, avec pas mal de désillusions mais ils finissent par rencontrer le succès chacun de leur côté. Lorsque Francine apprend à Jimmy qu'elle est enceinte, celui-ci feint d'abord de l'accepter, mais le jour de la naissance, il refuse de voir le bébé et abandonne Francine.

Plusieurs années après Francine est devenue une grande vedette du disque et de l'écran. Lorsqu'elle se produit à New York, Jimmy va l'applaudir seul, à l'entracte il entre dans sa loge. Ils se quittent après avoir échangé quelques mots, puis une fois sorti, il lui téléphone d'une cabine, lui proposant de terminer la soirée en tête à tête dans un restaurant chinois et lui donne rendez-vous à l'extérieur. Francine accepte mais au dernier moment se ravise, Jimmy comprenant qu'elle ne viendra pas quitte les lieux.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Ressortie : 136 minutes
Ressortie : 163 minutes

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

En choisissant Liza Minnelli, Martin Scorsese rend hommage au films musicaux qu'a tourné le père de l'actrice, Vincente Minnelli (Le Chant du Missouri, Brigadoon, etc.)[2].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a eu lieu en Californie (Metro-Goldwyn-Mayer Studios de Culver City, Downtown Los Angeles, Park Plaza Hotel, ...) et à New York[3].

L'assistance de Martin Scorsese, Steven Prince, a dirigé une scène après une dispute entre Scorsese et De Niro qui a provoqué le départ momentané du réalisateur[4]. Globalement, le tournage a été marqué par divers problèmes, notamment à la forte dépendance à la drogue de Martin Scorsese. Par ailleurs, recréer le New York des années 1940 en studio s'est avéré très compliqué et très coûteux. De plus, le tournage en Technicolor est assez contraignant[2].

Musique[modifier | modifier le code]

New York, New York
Original Motion Picture Score
Bande originale de divers artistes
Sortie 1977
Durée 68:19
Genre musique de film, jazz
Critique

Le morceau phare de l'album est le thème New York, New York, composé par John Kander, avec des paroles de Fred Ebb et interprété par Liza Minnelli. En 1979, Frank Sinatra reprend la musique et modifie quelques paroles de la chanson pour son album Trilogy: Past Present Future (en), sorti en 1980. Ce sera un énorme succès.

Liste des titres
  1. Main Title (Medley : Theme / You Are My Lucky Star / Just You, Just Me / The Man I Love) - Ralph Burns (1:53)
  2. You Brought a New Kind of Love to Me - Liza Minnelli (1:47)
  3. Flip the Dip - orchestre (2:13)
  4. V.J. Stomp - orchestre (1:08)
  5. Opus Number One - orchestre (8:49)
  6. Once in a While - Liza Minnelli (2:17)
  7. You Are My Lucky Star - Liza Minnelli (1:18)
  8. Game Over - orchestre (2:25)
  9. It's a Wonderful World - orchestre (2:08)
  10. The Man I Love - Liza Minnelli (3:20)
  11. Hazoy - orchestre (2:38)
  12. Just You, Just Me - Liza Minnelli (2:29)
  13. There Goes the Ball Game - Liza Minnelli (1:27)
  14. Blue Moon - Robert De Niro / Mary Kay Place (3:28)
  15. Don't Be That Way - orchestre (0:44)
  16. Happy Endings - Liza Minnelli / Larry Kert (11:39)
  17. But the World Goes 'Round - Liza Minnelli (3:58)
  18. Theme from “New York, New York” - orchestre (2:49)
  19. Honeysuckle Rose - Diahnne Abbott (2:16)
  20. Once Again Right Away - orchestre (2:04)
  21. Bobby's Dream" - orchestre (3:58)
  22. Theme from “New York, New York” - Liza Minnelli (3:16)
  23. Theme from “New York, New York” (Reprise)" - orchestre (1:13)

Sortie[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Après le succès de Taxi Driver, Martin Scorsese rencontre ici un échec au box-office. Le film ne rapporte que 16 millions de dollars aux États-Unis, pour un budget d'environ 14 millions de dollars[6]. Cet échec enfoncera davantage le réalisateur dans la dépression et la drogue[7].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Source : Internet Movie Database[8]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Version longue[modifier | modifier le code]

Le premier montage durait près de 4 heures. Martin Scorsese raccourcit d'abord le film à 153 minutes, puis 136 minutes. En 1981, certaines séquences (dont Happy Endings) sont restaurées et intégrées au film, pour une durée de 163 minutes[4].

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]