Neve Yaakov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vue orientale de Neve Yaakov

Neve Yaakov ou Neve Ya'aqov, (en hébreu : נווה יעקב‎‎) (traduction : l'Oasis de Jacob) est un quartier situé au nord-est de Jérusalem, au nord de Pisgat Ze'ev et au sud de al-Ram. C'est l'un des quartiers entourant Jérusalem (Jerusalem's Ring Neighborhoods).

Création[modifier | modifier le code]

Neve Yaakov voit le jour en 1924, suite à l'achat d'une parcelle de 65 dunams auprès d'habitants du village de Beit Hanina par des membres du mouvement américain Mizrachi. Le village prend le nom du fondateur du mouvement, Rabbi Yitzchak Yaacov Reines. Situé à une heure de marche de la vieille ville, il compte environ 150 familles. Pendant des années, la coexistence est pacifique avec les villageois arabes environnants, auprès desquels ils s'approvisionnaient notamment en légumes, fruits et œufs.

Durant les émeutes de 1929 en Palestine mandataire, de familles de Neve Yaakov ont dû retourner dans la vieille ville de Jérusalem suite aux attaques dont ils ont été l'objet.

Selon un recensement datant de 1931[1], Neve Yaakov compte alors une centaine d'habitants. Le village est abandonné durant la Guerre israélo-arabe de 1948, tout comme le village d'Atarot. La région est alors occupée par la Jordanie, jusqu'à la Guerre des six jours, en juin 1967.

Reconstruction[modifier | modifier le code]

A l'issue de la Guerre des Six jours, Israël prend possession de territoires autrefois sous domination jordanienne. En août 1970, 3500 acres de terre sont confisquées pour la construction de premières implantations, parmi lesquelles Neve Yaakov. En 1972, un quartier résidentiel est érigé à l'emplacement de l'ancien village, avec 4900 appartements, construits dans des tours. Les premiers occupants sont des immigrés d'origines diverses, notamment géorgiennes, françaises, et iraniennes. En 1990, deux grandes vagues d'immigration en provenance de Russie et d'Ethiopie viennent enrichir la population locale.

En 1982, un nouveau quatier, Kiryat Kaminetz, est établi à l'est de Neve Yaakov. S'y installe une population principalement constituée de jeunes couples Haredim.

Selon la municipalité de Jerusalem, Neve Yakov compte en 2016 une population de 24 225 habitants. 66 % des habitants ont moins de 40 ans[2]. Neve Yaakov possède la plus forte concentration de crèches de Jérusalem.

References[modifier | modifier le code]

Liens[modifier | modifier le code]