Neuzinsel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Neuzinsel
Zinselhof
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Arrondissement Sarreguemines
Canton Bitche
Commune Éguelshardt
Code commune 57188
Géographie
Coordonnées 49° 02′ 09″ nord, 7° 31′ 49″ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte administrative de la Moselle
City locator 15.svg
Neuzinsel

Géolocalisation sur la carte : Moselle

Voir sur la carte topographique de la Moselle
City locator 15.svg
Neuzinsel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Neuzinsel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Neuzinsel

Neuzinsel est le nom d'une ferme disparue située sur la commune française d'Éguelshardt, dans le département de la Moselle.

Géographie[modifier | modifier le code]

La ferme de Neuzinsel se trouvait en bordure de l'actuelle route forestière Zinsel (côté ouest), non-loin de l'étang de Tabac[1].

Rose des vents Étang de Tabac Maison forestière du Biesenberg Rose des vents
N
O    Neuzinsel    E
S
Éguelshardt, la Petite Suisse Waldeck Erbsenthal
Altzinsel

Toponymie[modifier | modifier le code]

Anciennes mentions : Nouv. Zintzel[2] () ; Nouvelle Sincelet, Neu Zinsel () ; Neuf-zinsel, Neufzinzel[3] () ; Zinzel, Zinsel-hoff[1] () ; Neuzintzel () ; Neu-Zinzel[4] () ; Neuzinzel ().

Histoire[modifier | modifier le code]

Article connexe : Erbsenthal.

La ferme de Neuzinsel, reconstruite par les moines de l'abbaye de Sturzelbronn à la place d'un ancien village, disparu vers 1720-1730, est indiquée comme étant acensée vers 1758. Dans les mémoires de l'Académie nationale de Metz (), elle est décrite comme : « petite ferme de 30 hectares de terres et de prés, au milieu de la forêt; elle appartenait à M. Schutzenberger, ancien maire de Strasbourg, qui l'a vendue à M. Laucher, de la même ville, lequel, aidé d'un maître valet, l'exploite depuis trois ans. Elle nourrit 2 chevaux, 2 bœufs et 19 vaches ou génisses de petite race. Les sangliers ravagent assez souvent les plantations de cette ferme qui suit un assolement quinquennal. Les bâtiments sont anciens, peu vastes. On voit à côté de la ferme, un petit pavillon rustique entouré d'arbustes paysagers ».

La ferme est exploitée sur une superficie de trente-deux hectares jusqu'en 1880, puis est acquise par l'Administration des Eaux et Forêts en 1876. Elle est rachetée en par les Allemands et détruite en .

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joël Beck, Moulins : huileries, tailleries, scieries du pays de Bitche, Sarreguemines, Éditions Pierron, , 503 p. (notice BnF no FRBNF37091175)
  • Adolphe Marcus, Les verreries du comté de Bitche : essai historique, Nancy, imprimerie de Berger-Levrault, , 359 p. (notice BnF no FRBNF34111715), p. 277

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Cartes cadastrales d'Éguelshardt de - Section unique 3e feuille dite d'Erbsenthal et de Zinsel-hoff.
  2. Carte du Comté de Bitche levée par le Sr. Jaquet, chevalier de l'ordre militaire de St. Louis et aide major des ville et château de Bitche en l'année .
  3. Les verreries du comté de Bitche : essai historique, p. 277.
  4. Karte der Vogesen im Massstabe 1:50 000. Blatt II/III, Bitsch - Stürzelbronn (1., Auflage) / herausgegeben vom Central-Ausschuss des Vogesen-Clubs.