Neuvy-au-Houlme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Neuvy.
Neuvy-au-Houlme
L'église Saint-Gervais-et-Saint-Protais.
L'église Saint-Gervais-et-Saint-Protais.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Argentan
Canton Athis-de-l'Orne
Intercommunalité Le Val d'Orne
Maire
Mandat
Isabelle Moiteaux
2014-2020
Code postal 61210
Code commune 61308
Démographie
Population
municipale
221 hab. (2014)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 49′ 02″ nord, 0° 11′ 58″ ouest
Altitude Min. 148 m
Max. 251 m
Superficie 15,62 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 14.svg
Neuvy-au-Houlme

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 14.svg
Neuvy-au-Houlme

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Neuvy-au-Houlme

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Neuvy-au-Houlme

Neuvy-au-Houlme est une commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, peuplée de 221 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Neuvy-au-Houlme est en limite nord du pays d'Houlme, à la limite nord de l'Orne.

C'est un plateau agricole dominé par les céréales et les chevaux. La Bilaine, sous-affluent de l'Orne, coule au nord de la commune, entourée de prairies et de cultures.

Communes limitrophes de Neuvy-au-Houlme[1]
Cordey (Calvados) La Hoguette (Calvados) La Hoguette (Calvados)
Bazoches-au-Houlme Neuvy-au-Houlme[1] Rônai
Champcerie Habloville Habloville

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Pendant la guerre de Cent Ans, la vicomté de Falaise a utilisé Neuvy comme point de défense. La forteresse, dite maison forte de Neuvy, se trouvait à proximité de l’église. De nombreux seigneurs féodaux ont laissé leurs traces dans le village : les Foullon à la Rivière, les Langlois à Langlaicherie ou encore les Fortin au Hameau Fleury et les Buffart à Fresnay à la fin du XIe siècle. Un ancien manoir, la Coquerie, a été aménagé en ferme. Lorsque la Révolution de 1789 a éclaté, la famille Legoux, appartenant à la bourgeoisie rurale, a rejoint les notables du nouveau conseil général de la commune. Cette famille est fondatrice du haras du Gazon et sa chapelle sépulcrale dédiée à saint Clair se trouve près de l’église.

En 1839, Neuvy-au-Houlme (538 habitants en 1836) absorbe la commune de Fresnay-le-Buffard (236 habitants).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1985[2] mars 2014 Yves Mouty SE Agriculteur
mars 2014[3] en cours Isabelle Moiteaux SE Agricultrice
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 221 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2007, 2012, 2017, etc. pour Neuvy-au-Houlme[4]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
526 437 488 505 538 728 709 709 637
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
613 607 579 565 502 455 445 435 442
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
451 414 351 437 372 337 367 348 336
1968 1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014 -
304 255 222 218 218 233 230 221 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le dolmen La Pierre-aux-Bignes fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [7].

  • Église Saints-Gervais-et-Protais.
  • Chapelle sépulcrale Saint-Clair.
  • Chapelle Notre-Dame-des-Champs.
  • Haras de Fresnay-le-Buffard.
  • L'ancienne Anglecherie, une petite ferme abandonnée dont l'entrée est interdite pour raison de sécurité, appartenant aux Langlois, puis abandonné par les Thomas pour rejoindre la Coquerie.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michel Gaumont, Neuvy au Houlme, histoire d'un petit village normand, Corlet, 2011

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :