Neuvizy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Neuvizy
Neuvizy
Basilique Notre-Dame-de-Bon-Secours
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Ardennes
Arrondissement Rethel
Intercommunalité Communauté de communes des crêtes préardennaises
Maire
Mandat
Michel Paquet
2020-2026
Code postal 08430
Code commune 08324
Démographie
Gentilé Neuviziens, Neuviziennes [1]
Population
municipale
114 hab. (2020 en diminution de 8,06 % par rapport à 2014)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 37′ 44″ nord, 4° 32′ 01″ est
Superficie 8,62 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Charleville-Mézières
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Signy-l'Abbaye
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Neuvizy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Neuvizy
Géolocalisation sur la carte : Ardennes
Voir sur la carte topographique des Ardennes
Neuvizy
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
Neuvizy

Neuvizy est une commune française, située dans le département des Ardennes en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cartographies de la commune
Carte
La commune avec l'emplacement de la mairie dans le département
Carte OpenStreetMap
Carte OpenStreetMap
Carte topographique
Carte topographique
Avec les communes environnantes
Avec les communes environnantes
1 : carte dynamique ; 2 : carte OpenStreetMap ; 3 : carte topographique ; 4 : avec les communes environnantes

Le village est situé non loin de la route D 951 venant de Faissault (au sud) pour aller à Villers-le-Tourneur (au nord-est) et de la route D 3 partant de la route D 951 pour aller à Launois-sur-Vence au nord. Le village est traversé par la route D 35C venant de Viel-Saint-Remy à l'ouest pour aller rejoindre la D 951 non loin du chemin Marial à l'est.

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Au nord du village : fermes de la Crête.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Neuvizy est une commune rurale[Note 1],[2]. Elle fait en effet partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[3],[4].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Charleville-Mézières, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 132 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[5],[6].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (73,4 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (73,4 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : prairies (49,4 %), forêts (26,6 %), terres arables (23,6 %), zones agricoles hétérogènes (0,4 %)[7]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Les communes limitrophes sont : Viel-Saint-Remy, Villers-le-Tourneur, Faissault, Launois-sur-Vence, Jandun.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2014 Christian Boge[8]    
mars 2014 En cours
(au 23 mai 2020)
Michel Paquet [9]
Réélu pour le mandat 2020-2026
  Ancien cadre
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[11].

En 2020, la commune comptait 114 habitants[Note 3], en diminution de 8,06 % par rapport à 2014 (Ardennes : −3,58 %, France hors Mayotte : +1,9 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
225254264286307310295312280
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
247301216219236247216187207
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
184129155179162113144148134
1975 1982 1990 1999 2006 2008 2013 2018 2020
122100118116110108121115114
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Vue générale de Notre-Dame-de-Bon-Secours de Neuvisy.
  • Une maison du pèlerin existe à côté de l'église. Elle possède une petite boutique contenant des souvenirs religieux qui est ouverte le mercredi de 14 heures à 16 heures 30, le vendredi matin de 9 heures à 12 heures et enfin le dimanche et pendant les jours de pèlerinage avant la messe, vers 10 heures.

Pèlerinage[modifier | modifier le code]

Le chemin marial de Neuvizy est situé au cœur du bois où a eu lieu au XVIIIe siècle, l'apparition d'une statuette de la Vierge Marie auprès de huit enfants (quatre filles et quatre garçons) ayant pour noms : Antoine Leclère, âgé de 14 ans, Pierre Pasquier, âgé de 14 ans, Jean-Nicolas Debossus, âgé de 14 ans, Charles Piot, âgé de 12 ans, Jeanne-Marguerite Prévoteau, âgée de 15 ans, Jeanne-Louise Lapierre, âgée de 13 ans, Marie-Poucette Leroux, âgée de 14 ans et Élisabeth Leroux, âgée de 10 ans. Ce chemin d'une longueur d'environ 600 mètres inauguré par Mgr Defois est orné depuis 2002 de cinq sculptures en verre organique réalisées par l'artiste rémoise Florence Enders évoquant les mystères glorieux du rosaire (la Résurrection, l’Ascension, la Pentecôte, l’Assomption, le Couronnement de Marie) et conduit le pèlerin au monument commémoratif de cette venue qui représente les huit enfants agenouillés priant au pied de la statue de la Vierge et de l'enfant Jésus. Il a été élevé en 1931, béni le et consacré par le cardinal Emmanuel Suhard en 1936.

Un pèlerinage y est organisé en mai et tous les 15 août. Ce qui a permis à Neuvizy d'avoir comme surnom Le Lourdes Ardennais[14].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Étienne Drumel (1844-1897), juriste et homme politique français, y mourut.
  • Octave de Bouville, peintre du XXe siècle ayant vécu à Montmartre, est né à Neuvizy. Il est répertorié dans des ouvrages de référence comme le dictionnaire Bénézit[15] et le Dictionnaire des peintres à Montmartre (Editions André Roussard, 1999). Il a exposé à Paris au Salon des indépendants à partir de 1925 et on lui doit des natures mortes, mais plus encore des paysages, certains ardennais comme des vues de la Meuse, des fermes fortifiées, des rues de villages et des forêts.
  • Hubert de La Fontaine, seigneur de Belestre, Neuvizy et autres lieux épouse en 1535 Nicole de La Mocque, Baron, chevalier de la Sainte Ampoule présent en 1559 au sacre du roi François II[16], ainsi que son petit-fils Raoul présent au sacre du roi Louis XIII en . Les terres et seigneuries de Belestre et Neuvizy relevaient en effet de l'abbaye de Saint-Remi, basilique Saint-Remi à Reims. (armorial d'Hozier)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2023, millésimée 2020, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2022, date de référence statistique : 1er janvier 2020.

Cartes[modifier | modifier le code]

  1. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.habitants.fr/ardennes-08
  2. « Zonage rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  3. « Commune urbaine-définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  4. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  5. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  6. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  7. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  8. Conseil général des Ardennes consulté le 23 juin (fichier au format PDF)
  9. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le )
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019 et 2020.
  14. Revue Médiatrice et Reine mai-juin 2009
  15. Emmanuel Bénézit: Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, Editions Gründ, 2001. Voir tome 2 page 694.
  16. Gustave Chaix d'Est-Ange, Dictionnaire des familles françaises anciennes, , 270 p.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • A. Deville, Rapport sur la Maison de Neuvizy, dans Missions de la Congrégation des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée, Rome : Maison générale O.M.I., 1932, p. 28-41 [1]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]