Neuville-sur-Vanne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Neuville-sur-Vanne
Neuville-sur-Vanne
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Aube
Arrondissement Troyes
Intercommunalité Communauté de communes du Pays d'Othe
Maire
Mandat
Etienne Ghisalberti
2020-2026
Code postal 10190
Code commune 10263
Démographie
Gentilé euvillois, Neuvilloises
Population
municipale
423 hab. (2017 en diminution de 0,47 % par rapport à 2012)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 15′ 22″ nord, 3° 46′ 53″ est
Superficie 17,25 km2
Élections
Départementales Canton d'Aix-en-Othe
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Neuville-sur-Vanne
Géolocalisation sur la carte : Aube
Voir sur la carte topographique de l'Aube
City locator 14.svg
Neuville-sur-Vanne
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Neuville-sur-Vanne
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Neuville-sur-Vanne

Neuville-sur-Vanne, dénommée officiellement jusqu’au Neuville-sur-Vannes[1], est une commune française, située dans le département de l'Aube en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Neuville-sur-Vanne
Mesnil-Saint-Loup
Aix-Villemaur-Palis Neuville-sur-Vanne Estissac
Villemoiron-en-Othe

Située au cœur du Pays d'Othe aubois à 5 km au nord-est d'Aix-en-Othe (généralement vue comme la "capitale" du Pays d'Othe) et 25 km au sud-ouest de Troyes, la commune est traversée par la Vanne.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Vanne est un toponyme désignant un « retranchement construit dans une rivière pour fermer le passage aux poissons »[2]. Voir l'origine du mot vanne

Histoire[modifier | modifier le code]

« La mémoire visible du village remonte à l'époque gallo romaine, au lieu-dit de Logny, où s'élevait encore au XIIIème siècle le château du sieur du même nom. Les écrits de 1187 confirment l'existence du village de Novilla, dont les différents propriétaires des terres rendent foi et hommage aux barons de "Villemor". En 1241, prédomine la famille de Nuevella, mais il faudra attendre le XVème siècle pour que les terres de "Bourde de Partie" & de "Novilla" soient réunies, temporairement, sous une même entité, par le seigneur de Scépéaux. Entre temps de multiples possesseurs de parcelles, d'ascendance chevalière, ducale, princière & royale sont enregistrés sur la prisée de "Villemor". »[3]

La Châtelaine de Neuville, contrairement aux seigneuries voisines, appartenait au Comte de Champagne et donc devenait, en 1284, dépendance royale.

• La famille des Guillaume de Neuville pendant près de 2 siècles dès 1173,

• Pierre de Rohan, duc de Nemours et maréchal de France (1515),

• La famille d’Auquoy de 1518 à 1630 puis de 1653 à 1664. Les familles d'Aulquoy & Thomelin se partagent la seigneurie en parts inégales : "Neufville" pour la première, "Bourde de Partie", le 1/5ème restant, pour les seconds, établissent leur château de "Bourde de Partie".

• Louis de Chomedey, écuyer du roi de 1631 à 1653. Le naît Paul au château du Sieur de Chomedey, époux en secondes noces de la Dame de Thomelin. Paul Chomedey de Maisonneuve (1612-1676) fondateur de Montréal. En 1651, Guillaume de Rouxel, mari de la fille de Jacques d'Aulquoy, décide de s'accaparer de la totalité des terres du village, en assassinant Jacqueline, la sœur de Paul, héritière des Thomelin. Condamné à être rompu vif, il mourra tranquillement dans son lit. C'est finalement la procédure administrative qui spoliera Paul de Chomedey, héritier sans descendance.

• Se succèdent les familles Vassau, Maraillyon, Vuilleserin, puis Gense de 1721 à 1770. En 1765, Dame Louise de Gense, châtelaine de Neuville, Bourg de Partie & autres lieux, a permis la création de la première école du village, en faisant don d'un bâtiment pour instruire les enfants de la paroisse.

• La famille Jaillant (Deschaînets) de 1771 à 1789. De 1778 à 1800, Neuville, qui relève de Chennegy, tout en conservant le statut d'arrière-fief de Villemaur - dont le baron le plus célèbre fut le chancelier Séguier - est créé en chef-lieu de canton regroupant : Aix en Othe, Bucey en Othe, Chennegy, & Villemaur. Position éphémère, dont le village conservera sa nouvelle appellation : Neuville sur Vanne. À noter que la folie du despotisme révolutionnaire de 1789 ne fit à Neuville aucunes représailles, le seigneur Antoine Nicolat Jaillant n’étant pas noble.[4]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1857[5]   M. CAILLOT   -
1887[5]   M. Ulysse PARISET   -
19-- 19-- M. Eugène Frédéric Raby - -
19-- 1977 M. Jean Raby - -
1977 1983 M. Jacques Jouffrieau - -
1983[6] 2020 M. Jean-Pierre Vereecke[7] UDF puis NC-UDI Agriculteur
2020 en cours M. Etienne Ghisalberti [8] - -
Les données manquantes sont à compléter.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[10].

En 2017, la commune comptait 423 habitants[Note 1], en diminution de 0,47 % par rapport à 2012 (Aube : +1,44 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
322359407406469547551519498
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
516499497500500464443428422
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
419382401288322357346340361
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
423393312340327340432421419
2017 - - - - - - - -
423--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Neuville-sur-Vannes.svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :

écartelé : au 1) et au 4) d’or aux trois flammes de gueules, au 2) et au 3) d’azur à la croix d’argent cantonnée de quatre fleurs de lys du même.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notez que la plupart des organismes utilisent à présent l'orthographe erronée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. La commune a changé de nom par décret no 2008-1021 du 3 octobre 2008 portant changement de nom de communes, après délibération du conseil municipal de Neuville-sur-Vannes du 8 février 2007 et du conseil général de l'Aube du 15 octobre 2007. http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000019567070
  2. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 1109 - (ISBN 2600001336).
  3. « Les Portes du Pays d'Othe - Aube en Champagne-Neuville sur Vanne », sur www.ccportesdupaysdothe.fr (consulté le 26 novembre 2019)
  4. « historique 2eme partie », sur neuvillesurvanne.free.fr (consulté le 26 novembre 2019)
  5. a et b http://www.quielire.fr/elections_municipales_12299_commune_de_neuville_sur_vannes.html
  6. « Accueil », sur L'Est-Éclair (consulté le 17 septembre 2020).
  7. Site officiel de la préfecture de l‘Aube
  8. https://reader.cafeyn.co/fr/1927222/21598181
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  13. Le cadran solaire de l’église paroissiale Saint-Martin de Neuville-sur-Vanne