Neuvelle-lès-Cromary

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Neuvelle-lès-Cromary
Neuvelle-lès-Cromary
Le lavoir
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Vesoul
Canton Rioz
Intercommunalité Le Pays Riolais
Maire
Mandat
Claude Demoly
2014-2020
Code postal 70190
Code commune 70383
Démographie
Population
municipale
375 hab. (2015 en augmentation de 15,74 % par rapport à 2010)
Densité 60 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 23′ 44″ nord, 6° 04′ 33″ est
Altitude Min. 223 m
Max. 371 m
Superficie 6,29 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Neuvelle-lès-Cromary

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Neuvelle-lès-Cromary

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Neuvelle-lès-Cromary

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Neuvelle-lès-Cromary

Neuvelle-lès-Cromary est une commune française située dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Elle organise des nombreuses fêtes et divertissements chaque année.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce petit village de l'est de la France est situé à 3 kilomètres de Rioz et à une vingtaine de Vesoul (capitale de la Haute-Saône). Entouré de bois il se trouve relativement proche de la route nationale 57 qui est l'axe principal des liaisons Vesoul-Besançon ainsi que de la gare TGV Rhin Rhône reliant Mulhouse à Paris.

Situation de Neuvelle-lès-Cromary.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Trésilley Rioz Rose des vents
Montarlot-lès-Rioz N Traitiéfontaine
O    Neuvelle-lès-Cromary    E
S
Sorans-lès-Breurey Aulx-lès-Cromary Chambornay-lès-Bellevaux

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune, constituée à la Révolution française, a été réunie à celle de Sorans-lès-Breurey en 1807. Elle a retrouvé son autonomie en 1831[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Carte départementale représentant en rouge la communauté de communes du Pays Riolais.

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la première circonscription de la Haute-Saône.

Elle fait partie depuis 1801 du canton de Rioz[1]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, ce canton s'accroît et passe de 27 à 52 communes.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la communauté de communes du Pays riolais, créée le .

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1961[2] 1989 Alfred Loichemol    
1989[2] 1995 Maurice Quinque    
mars 2001[2] janvier 2007 Philippe Breitner   mort en fonction
mars 2007[2] en cours
(au 23 octobre 2016)
M. Claude Demoly   Retraité
Réélu pour le mandat 2014-2020[3]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5].

En 2015, la commune comptait 375 habitants[Note 1], en augmentation de 15,74 % par rapport à 2010 (Haute-Saône : -0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1831 1836 1841 1846 1851 1856
259281279311311320300326272
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
314300269253232231246210183
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
18216612913114612195127132
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015 -
112141154172212279344375-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune est traversé par le ruisseau le Malgérard et le Ruisseau des Ermites qui forment plusieurs étangs ; il comporte également un camp romain, deux anciens moulins à eau et les vestiges d'un chemin pavé.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Neuvelle-lès-Cromary Blason D'azur au besant d'or en pointe chargé d'une roue de moulin d'argent de même dimension et surmonté d'une flamme du même.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Tourisme à Neuvelle-lès-Cromary : lien vers le site de l'Office de Tourisme au Pays des 7 Rivières: www.tourisme7rivieres.fr

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. a, b, c et d « Deux élus à l’honneur », L'Est républicain,‎ (lire en ligne) « Claude Demoly, quant lui, a été élu pour la première fois de 1971 à 1977 sous le mandat d’Alfred Loichemol. Puis, il a été réélu en 1989 pour un deuxième mandat avec Maurice Quinque (1989-1995) puis un troisième mandat avec Philippe Breitner (1995-2001). Il s’accorde alors une petite période de repos de six ans pour mieux repartir en 2007 mais cette fois en tant que maire. Ainsi, cela fait 24 ans et bientôt quatre mandats pleins dont un en tant qu’adjoint et un en tant que maire qu’il est au service de la commune ».
  3. « Claude Demoly réélu maire », L'Est républicain, édition de Haute-Saône,‎ (lire en ligne).
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.