Neuropathie périphérique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Neuropathie périphérique

Classification et ressources externes

Description de cette image, également commentée ci-après

Coupe histologique révélant une neuropathie périphérique secondaire à une vascularite. Coloration au bleu de toluidine. Fixation époxy.

CIM-10 G64, G90.0
CIM-9 356.0, 356.8
DiseasesDB 9850
MedlinePlus 000593
MeSH D010523
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

Le terme de neuropathie périphérique, désigne l'ensemble des maladies des nerfs appartenant au système nerveux périphérique[1], par opposition aux atteintes du système nerveux central qui comprend l'encéphale et la moelle épinière.

Types de neuropathies[modifier | modifier le code]

Sous cette dénomination commune sont regroupées des atteintes neurologiques très diverses.

En cas d'atteinte asymétrique on parle de mononeuropathie :

  • unique, avec atteinte tronculaire, radiculaire (hernie discale) ou d'un plexus nerveux.
  • multiple, avec atteinte tronculaire (mononeuropathie multiple ou multineuropathie) ou radiculaire (syndrome canalaire, méningo-radiculite).

En cas d'atteinte symétrique on parle de polyneuropathie :

Symptômes et traitements[modifier | modifier le code]

Les symptômes et les signes cliniques peuvent être de siège variable, selon l'étiologie. L'atteinte d'un nerf périphérique entraine des signes moteurs (parésie ou paralysie, amyotrophie, fasciculations, diminution ou abolition des réflexes ostéotendineux), des signes sensitifs subjectifs (douleurs, dysesthésies, paresthésies) et objectifs (troubles de la sensibilité superficielle - épicritique et thermo-algique - et proprioceptive) et des troubles neurovégétatifs (signes vasomoteurs, troubles trophiques, hypotension orthostatique, trouble de l'érection et de la miction). La douleur des nerfs causées par la neuropathie périphérique peut être très forte, voire intolérable.

Selon l'étiologie, le diagnostic est clinique, biologique, radiologique, électromyographique.

Le traitement est étiologique et symptomatique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les neuropathies périphériques, sur le site doctissimo.fr, consulté le 9 juin 2015

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]