Neurofibrome

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Neurofibrome
Description de cette image, également commentée ci-après
Coupe d'une pièce opératoire de neurofibrome.
Spécialité OncologieVoir et modifier les données sur Wikidata
CIM-10 D36.1
ICD-O M9540/0
DiseasesDB 23371
MeSH D009455

Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

Un neurofibrome est une tumeur bénigne des nerfs périphériques[1], le plus souvent isolée, mais parfois multiple notamment dans le cas d'une neurofibromatose.

Présentation clinique[modifier | modifier le code]

Les neurofibromes surviennent principalement chez l'adulte jeune. Il s'agit de la deuxième tumeur la plus fréquente des nerfs périphériques (10 à 20 % du total) derrière le schwannome (70 %). On distingue deux formes, le neurofibrome localisé solitaire (90 % des cas) et le neurofibrome plexiforme (10 % des cas, caractéristique de la neurofibromatose de type I).

Un neurofibrome se présente comme une dilatation fusiforme centrée sur le nerf, contrairement au schwannome qui lui est appendu.

L'examen clinique retrouve une tuméfaction fusiforme sur le trajet d'un nerf, dont la palpation déclenche des sensations de décharges électriques ou de fourmillements (signe de Tinel). Le déficit moteur est rare. Les neurofibromes sont le plus souvent observés sur les nerfs des membres, mais peuvent également être à l'origine de tumeur médiastinale ou rétropéritonéale.

Bilan et traitement[modifier | modifier le code]

Le scanner retrouve une lésion hypodense à bords nets n'envahissant pas les structures adjacentes. L'IRM retrouve un iso ou hyposignal T1 avec un réhaussement hétérogène au gadolinium, et un hypersignal T2.

Le traitement chirurgical est risqué au plan de la fonction nerveuse. Sur les membres, les neurofibromes sont généralement considérés comme inextirpables et une simple épineurotomie de décompression est généralement réalisée.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les tumeurs des nerfs périphériques », sur Campus de neurochirurgie (consulté le 3 juin 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]