Neuroanatomie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La neuroanatomie est la branche de l'anatomie consacrée à la description du système nerveux central (encéphale et moelle épinière) et périphérique (racines, plexus, nerfs rachidiens et nerfs crâniens).

Une difficulté particulière à la description anatomique du système nerveux réside dans le fait que cet organe et en particulier le cerveau ne possède pas de structure apparente car il s'agit d'un tissu relativement homogène fait de cellules, neurones et cellules gliales, fortement connectées les unes aux autres. De fait, il est aujourd'hui établi qu'il n'existe pas de lien simple entre morphologie et fonction au sein de ce système. Les progrès de la neuroanatomie passent donc par la mise au point de méthodes toujours plus fines d'analyse des propriétés histologique des tissus nerveux, de leur connectivité et de leur morphométrie.

Organisation générale du système nerveux[modifier | modifier le code]

Le système nerveux est divisé en deux parties :

L'organisation du système musculaire est étudié avec la myologie. La plaque motrice appartient au domaine de la physiologie et de l'histologie.

Anatomie du cerveau[modifier | modifier le code]

Anatomie du cervelet[modifier | modifier le code]

Anatomie du tronc cérébral[modifier | modifier le code]

Le tronc cérébral est constitué de trois parties successives : le mésencéphale, le pont (Pont de Varole), et le bulbe rachidien (ou medulla oblongata).

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Anatomie de la moelle épinière[modifier | modifier le code]

Organisation des nerfs[modifier | modifier le code]

Les nerfs crâniens naissent pour la plupart du tronc cérébral et innervent essentiellement la face et les organes des sens.

La plus grande partie du corps est innervée par les nerfs spinaux, issus de la moelle spinale, et souvent regroupés en plexus nerveux.

Les nerfs du cou sont issus du plexus cervical.

Le membre supérieur possède quatre principaux nerfs issus du plexus brachial :

Les nerfs intercostaux ne forment pas de plexus ; ils innervent la majeure partie du thorax et de l'abdomen.

Les nerfs du bassin et des membres inférieurs viennent des plexus lombaire et sacré.

Le membre inférieur dépend de l'innervation de trois principaux nerfs issus des deux plexus précédents :

Organisation anatomique des différentes voies nerveuses[modifier | modifier le code]

Les voies motrices[modifier | modifier le code]

Les voies sensitives[modifier | modifier le code]

Les voies sensorielles[modifier | modifier le code]

  • Les voies olfactives
  • Les voies optiques

[1] [schéma d'un œil]

La remontée des afférences optiques est assurée par le nerf optique. Attention, bien que celui-ci soit un nerf crânien, il ne fait cependant pas partie du système nerveux périphérique parce que la rétine est une évagination du SNC. Les informations à caractères visuelles se projettent sur le sillon calcarin au niveau de la partie profonde du lobe occipital. Les afférences provenant du champ visuel gauche (droit) se projettent sur la partie droite (gauche) du sillon calcarin. Ceci est rendu possible grâce au chiasma optique (croisement entre les deux nerfs optiques)

[2] [chiasma optique]

Les afférences provenant du champ visuel supérieur (inférieur) se projettent sur la partie inférieure (supérieure) du sillon calcarin.

  • Les voies auditives
  • Les voies gustatives

La langue est innervée par différents nerfs crâniens. On distingue sur la langue la présence de trois structures majeures responsables de la perception du gout; il s'agit des papilles gustatives filiformes, fongiformes et circumvallées. Ce sont ces dernières qui d'une part divisent la langue en une partie antérieure (2/3) et une partie postérieure (1/3), et d'autre part délimite un V (le V lingual) qui est orienté postérieurement vers l'œsophage.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]