Netzarim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Synagogue de Netzarim, en 2005, détruite depuis.

Netzarim était une colonie israélienne fondée en 1984. À l'origine il s'agissait d'un kibboutz qui est devenu quelques années après un village. La colonie, qui comptait 60 familles, fut la dernière de la bande de Gaza à être évacuée en conformément au plan de désengagement des territoires occupés.

La première attaque de la seconde intifada, un attentat à la bombe, a lieu à Netzarim le [1],[2], provoquant la mort d'un Israélien.

Netzarim est évacuée dans le calme le . Ce retrait met fin à 38 ans d'occupation israélienne dans la bande de Gaza.

Le , des Palestiniens incendient et vandalisent la synagogue, levant des drapeaux du Hamas et du Jihad islamique palestinien à son sommet[3]. Elle sera détruite ce jour-là[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Mmfa.gov.il, « Victims of Palestinian Violence and Terrorism since September 2000 » (consulté le 5 septembre 2016).
  2. (en) Eitan Alimi, Israeli Politics and the First Palestinian Intifada : Political Opportunities, Framing Processes and Contentious Politics, Routledge, , 256 p. (ISBN 113417182X et 9781134171828, présentation en ligne), p. 182.
  3. (en) Ali Waked, « Anarchy in Gaza Strip », Ynetnews,‎ (lire en ligne).
  4. (en) Avi Issacharoff, « Cash-strapped Hamas pays Gazans with land in former settlements », The Times of Israel,‎ (lire en ligne).