Neptunite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Neptunite
Catégorie IX : silicates[1]
Image illustrative de l’article Neptunite
Neptunite sur natrolite - San Benito Californie -(2,5 cm)
Général
Classe de Strunz
Classe de Dana
Formule chimique Fe1.5KLiMnNa2O24Si8Ti2 KNa2Li(Fe2+,Mn)2Ti2Si8O24
Identification
Masse formulaire[2] 907,659 ± 0,017 uma
Fe 9,23 %, K 4,31 %, Li 0,76 %, Mn 3,03 %, Na 5,07 %, O 42,31 %, Si 24,75 %, Ti 10,55 %,
Couleur noir, brun noir, noir rougeâtre, brun rouge
Classe cristalline et groupe d'espace domatique ; Cc
Système cristallin Monoclinique
Réseau de Bravais centré C
Macle interpénétration sur {301}
Clivage parfait {110}
Cassure conchoïdale
Habitus prismatique (souvent allongé), section carrée, pseudoquadratique
Échelle de Mohs de 5 à 6
Trait brun rougeâtre
Éclat vitreux, submétallique
Propriétés optiques
Indice de réfraction a=1.69-1.6908, b=1.6927-1.7, g=1.7194-1.736
Biréfringence biaxial (+);0.0294-0.0452
Dispersion 2 vz ~ 36-56
Fluorescence ultraviolet aucune
Transparence translucide à opaque
Propriétés chimiques
Densité de 3,19 à 3,23
Propriétés physiques
Magnétisme aucun
Radioactivité très faible

Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La neptunite est une espèce minérale appartenant au groupe des silicates et au sous-groupe des inosilicates de formule KNa2Li(Fe2+,Mn)2Ti2Si8O24 , avec des traces de Ca. Les cristaux peuvent atteindre une taille de 7,5 cm [3].

Historique de la description et appellations[modifier | modifier le code]

Inventeur et étymologie[modifier | modifier le code]

Décrite par le minéralogiste Flink en 1893[4]. Dédié à Neptune, dieu de la mer dans la mythologie romaine, pour sa proche ressemblance - ou son association - dans la localité type avec l'Aégirine (du géant Ægyr, maître de la mer dans les mythologies scandinaves)[5]..

Topotype[modifier | modifier le code]

Gisement
Dans les pegmatites à néphéline de Narssârssuk, Igaliko, Narsaq, province de Kitaa (ouest Groenland), Groenland
Les échantillons
les échantillons types sont conservés à l'Université de Copenhague, Copenhague, Danemark.

Synonymie[modifier | modifier le code]

Caractéristiques physico-chimiques[modifier | modifier le code]

Cristallochimie[modifier | modifier le code]

  • Elle forme une série avec la manganoneptunite.
  • Elle est le chef de file d'un groupe qui porte son nom.
Groupe de la neptunite
  • Neptunite KNa2Li(Fe2+,Mn)2Ti2Si8O24 Cc m
  • Manganoneptunite KNa2Li(Mn,Fe)2Ti2Si8O24 C 2/m 2/m
  • Watatsumiite Na2KMn2LiV2Si8O24 Cc m
  • IMA2009-009 KNa2Li(Mg,Fe)2Ti2Si8O24 C 2/m 2/m

Cristallographie[modifier | modifier le code]

Neptunite macle sur {301}
Neptunite macle sur {301}
  • Paramètres de la maille conventionnelle : a = 16,46 Å, b = 12,5 Å, c = 10,01 Å, Z = 4; β = 115,4 ° V = 1 860,47 Å3
  • Densité calculée = 3,24

Gîtologie[modifier | modifier le code]

Minéraux associés[modifier | modifier le code]

Gîtologie et minéraux associés[modifier | modifier le code]

  • Australie
Wood's Reef, Nouvelle-Galles du Sud[8]
  • Canada
Pegmatites syénitiques du Mont-Saint-Hilaire, Québec.
  • États-Unis
San Benito, Comté de San Benito, Californie[9]
  • Groenland
Narssârssuk, Igaliko, Narsaq, province de Kitaa (ouest Groenland) [10]
  • Russie
Takhtarvumchorr Mt, Massif des Khibiny Péninsule de Kola[11]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. The Handbook of Mineralogy Volume II, 1995 Mineralogical Society of America by Kenneth W. Bladh, Richard A. Bideaux, Elizabeth Anthony-Morton and Barbara G. Nichols
  4. Geol.Fören.Stockh.Förh.(1893) 15, p. 196
  5. MINER Database von Jacques Lapaire - Minéraux et étymologie
  6. Joseph Murdoch, Robert Wallace Webb, Minerals of California: centennial volume, 1866-1966, p. 120
  7. Aleksandr Sergeevich Povarennykh, Crystal chemical classification of minerals, p. 343
  8. Slansky, E. & Glen, R. A. (1983): Neptunite from the Woodsreef Serpentinite, New South Wales: a new occurrence. Tschermaks Mineralogische und Petrographische Mitteilungen 30, 237-247.
  9. Joseph F. Cooper Jr., Gail E. Dunning, Ted A.Hadley (2003) Minerology of the Victor Claim, Clear Creek Area, New Idria District, San Benito County, California.
  10. Petersen Ole V.,Secher K.(1985) - Gronland: Mineralien, Geologie, Geschichte. - Verlag Bode & Partner K.G., Bochum
  11. Pekov, I. (1998) Minerals First discovered on the territory of the former Soviet Union

Sur les autres projets Wikimedia :