Nelly Viennot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Viennot.

Nelly Viennot
Image illustrative de l’article Nelly Viennot
Fiche d’identité
Nationalité France
Naissance (58 ans)
à Flers
Taille 1,52 m (5 0)
Sport Football

Nelly Viennot est une arbitre française de football, née le 8 janvier 1962 à Flers. Elle mesure 1,52 m.

Biographie[modifier | modifier le code]

La carrière d'arbitre de Nelly Viennot commence en 1987. Elle arbitre son premier match international de football féminin en 1995.

En avril 1996, lors du match Paris SG-FC Martigues, elle est la première femme dans l'histoire du football français à officier sur la ligne de touche d'un match de première division[1]. Elle est également sélectionnée pour les jeux olympiques d'été de 1996 à Atlanta, où elle est la seule arbitre de France au tournoi olympique de football[1]. Le 21 décembre 2000, elle est victime d'un jet de pétard lors du match entre le RC Strasbourg et le FC Metz[2].

À partir de 2002, elle arbitre régulièrement des matchs de football masculin de Ligue 1 en tant qu'arbitre assistant, et fait des apparitions en Ligue des champions de l'UEFA. Viennot attire l'attention des médias internationaux quand elle est choisie parmi 82 candidats pour participer aux épreuves de sélection des arbitres pour la Coupe du monde de football de 2006, une première pour une femme[3]. Elle est finalement éliminée à un test de sprint le 21 avril 2006, et ne fait pas partie des 60 arbitres nommés. Elle aurait été la première femme arbitre à une Coupe du monde masculine.

En 2007, elle est atteinte par la limite d'âge (45 ans) et se trouve en retraite sportive.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Madame l'arbitre, Le Monde du 24 avril 1996
  2. Une arbitre assistante agressée à Strasbourg, Le Monde du 23 décembre 2000
  3. (en) « History beckons Nelly Viennot », sur The Telegraph - Calcutta : Sports (consulté le 13 janvier 2010)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Yann Bouchez, « On a retrouvé... Nelly Viennot, « Madame l’arbitre » », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]