Nelly Schmidt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nelly Schmidt, née le à Saint-Denis et morte le [1] à Puteaux, est une historienne française, directrice de recherche au CNRS, spécialiste de l'histoire des Caraïbes et de l'esclavage.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après un CAPES d'histoire-géographie, Nelly Schmidt se rend en Guadeloupe où elle enseigne au lycée Gerville-Réache à Basse-Terre puis au lycée Baimbridge à Pointe-à-Pitre de 1972 à 1975[2].

Elle soutient en 1991 à l'université Paris IV une thèse d'État en histoire intitulée « Victor Schoelcher et le processus de destruction du système esclavagiste aux Caraïbes au XIXe siècle » (sous la direction de François Caron, 5 vol., 2 295 p.)[3].

Elle a été coordinatrice du programme « Esclavage, abolitions, abolitionnistes de l'esclavage, politiques coloniales: histoire comparée, XVIIIe – XXe siècles »[4]

Spécialiste de l’histoire des Caraïbes-Amériques à l’époque moderne[5], ses travaux portent sur les abolitions de l'esclavage et les politiques coloniales européennes du XVIIIe siècle au XXe siècle.

En 2004, elle est nommée membre du Comité pour la Mémoire de l’Esclavage[6].

Elle est présidente depuis 2015 du comité scientifique international du projet « La Route de l’esclave » de l’UNESCO[7] et est nommée membre du Comité national pour la mémoire et l'histoire de l'esclavage en 2004.

Elle est chevalière de la Légion d'honneur[8].

Publications[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Nelly Schmidt s’en est allée. », sur ANTILLA MARTINIQUE | Avec vous depuis 1981, (consulté le )
  2. a et b Orubo Denis Lara, « Nomination: La Légion d’honneur pour l’historienne Nelly Schmidt », sur caraibcreolenews.com (consulté le )
  3. Jean-Yves Mollier, « Nelly Schmidt, Victor Schoelcher », Revue d’Histoire Moderne & Contemporaine, vol. 44, no 1,‎ , p. 171–172 (lire en ligne, consulté le )
  4. « Fiche professionnelle », sur http://lettres.sorbonne-universite.fr (consulté en )
  5. « Femmes | dans l’histoire de l’Afrique », sur fr.unesco.org (consulté le )
  6. Johann Michel, « 8. Le Comité national pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage : un laboratoire de préfiguration des politiques mémorielles », dans Devenir descendant d'esclave : Enquête sur les régimes mémoriels, Presses universitaires de Rennes, coll. « Res publica », (ISBN 978-2-7535-6286-8, DOI 10.4000/books.pur.72896, lire en ligne), p. 203–228
  7. « Disparition de l'historienne Nelly Schmidt », sur Fondation pour la mémoire de l'esclavage, (consulté le ).
  8. "La légion d'honneur pour l'historienne Nelly Schmidt"
  9. « Prix Lucien de Reinach », sur Académie des Sciences Morales et Politiques, (consulté le )
  10. « RFI - Trophées des arts afro-caribéens », sur www1.rfi.fr (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]