Nellie McClung

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nellie McClung
Image dans Infobox.
Nellie McClung (Archives nationales du Canada)
Fonction
Député à l'Assemblée législative d'Alberta
Edmonton (en)
John Lymburn (en)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Chatsworth (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
VictoriaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Autres informations
Parti politique
Membre de
Archives conservées par
University of Victoria Special Collections and University Archives (d) (SC263)Voir et modifier les données sur Wikidata

Nellie McClung (née le , décédée le ) est une activiste et femme politique canadienne[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Plaque historique en l'honneur de McClung, située juste au sud de Chatsworth, Ontario

Elle est née Nellie Letitia Mooney à Chatsworth en Ontario en 1873, Elle est la plus jeune fille de John Mooney, un agriculteur irlandais immigrant et méthodiste, et de sa femme d'origine écossaise, Letitia McCurdy. La ferme de son père a échoué et la famille a déménagé au Manitoba en 1880[2]. Elle a reçu six ans d'éducation formelle et n'a appris à lire qu'à l'âge de neuf ans[3]. Elle a ensuite déménagé avec sa famille dans une ferme dans la vallée de Souris au Manitoba[4].

Elle publia son premier roman, Sowing Seeds in Danny, en 1908. Ses causes célèbres furent le suffrage féminin et le mouvement de tempérance. Elle fut élue à l’assemblée législative de l'Alberta pour le parti libéral de l'Alberta de 1921 à 1926 de la circonscription d'Edmonton. Elle fut l'une des Célèbres cinq[5], avec Irene Parlby, Henrietta Muir Edwards, Emily Murphy et Louise McKinney, qui pétitionnèrent les autorités canadiennes pour définir le sens du mot « personne » dans la section 24 de la loi constitutionnelle de 1867.

Elle a fondé plusieurs organisations : la Ligue de Winnipeg pour l'égalité dans les politiques, les instituts fédérés féminins du Canada, et l'institut des femmes d’Edmonton. McClung est une pionnière pour les femmes. Elle était la seule femme envoyée par l'église méthodiste du Canada à Londres pour la conférence des églises en 1921, la seule femme politique du Canada à la Société des Nations, et la première femme à siéger au conseil supérieur de la SRC.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bibliothèque et Archives Canada, « Nellie McClung », sur www.bac-lac.gc.ca, (consulté le )
  2. (en) Veronica Strong-Boag, « McClung [née Mooney], Nellie Letitia (1873–1951) », dans Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press (lire en ligne) Inscription nécessaire
  3. Kay Sanderson, 200 Remarkable Alberta Women, Calgary, Alberta, Famous Five Foundation, (lire en ligne[archive du ]), p. 23
  4. M.E. Hallett, « Nellie McClung », dans M.E. Hallett, The Canadian Encyclopedia, , online éd. (lire en ligne) (consulté le ).
  5. Kome, Penney., Women of influence : Canadian women and politics, Doubleday Canada, (ISBN 0-385-23140-7, 978-0-385-23140-4 et 978-0-385-23253-1, OCLC 11784524, lire en ligne), p. 31