Nekrassov (Sartre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nekrassov.
Nekrassov
Auteur Jean-Paul Sartre
Pays Drapeau de la France France
Genre Pièce de théâtre
Éditeur Gallimard
Date de parution 1956
Date de la 1re représentation 8 juin 1955
Metteur en scène Jean Meyer
Lieu de la 1re représentation Théâtre Antoine

Nekrassov est une pièce de théâtre en huit tableaux de Jean-Paul Sartre, jouée pour la première fois au Théâtre Antoine à Paris (direction Simone Berriau) le dans une mise en scène de Jean Meyer. Cette pièce est une violente critique des thèses anticommunistes de la presse française.

Résumé[modifier | modifier le code]

Un escroc, Georges de Valera, pourchassé par la police et sur le point de mettre fin à ses jours, accomplit une reconversion fulgurante en se faisant passer pour un ministre de l'intérieur soviétique « à la recherche de liberté » et ayant traversé le rideau de fer, Nekrassov. En « infiltrant » son héros dans un fameux journal gouvernemental consacré en partie à l'anticommunisme, Sartre réalise une œuvre décriant avec humour les mœurs et les vices de la « société bourgeoise » française.

C'est aussi une satire de la presse à sensation de l'époque et d'un de ses plus célèbres représentants, Pierre Lazareff, directeur de France-Soir, dont le tirage journalier était de plus d'un million d'exemplaires.

Distribution[modifier | modifier le code]

Premier tableau : Berge de la Seine[modifier | modifier le code]

Deuxième tableau : Bureau de Palotin[modifier | modifier le code]

Troisième tableau : Salon de Sibilot[modifier | modifier le code]

  • Michel Vitold : Georges de Valera
  • André Bonnardel : un agent
  • Marie-Olivier : Véronique
  • Jean Parédès : Sibilot
  • R.J. Chauffard : Goblet

Quatrième tableau : Bureau de Palotin[modifier | modifier le code]

  • Robert Seller : Tavernier
  • Clément Harari : Périgord
  • Véra Pharès : secrétaire
  • Armontel : Jules Palotin
  • Michel Vitold : Georges de Valera
  • Jean Parédès : Sibilot
  • Jean Toulout : Mouton
  • Daniel Mendaille : Lerminier
  • Max Mégy : Charivet
  • Georges Sellier : Nerciat
  • Lefèvre-Bel : Bergerat

Cinquième tableau : Un appartement au Georges-V[modifier | modifier le code]

Sixième tableau : Salon chez Madame Bounoumi[modifier | modifier le code]

  • François Darbon : Baudoin
  • Michel Salina : Chapuis
  • Suzanne Grey : Madame Bounoumi
  • Georges Sellier : Nerciat
  • André Bugnard : Perdrière
  • Max Mégy : Charivet
  • Lefèvre-Bel : Bergerat
  • Daniel Mendaille : Lerminier
  • Clément Harari : Périgord
  • Véra Pharès : secrétaire
  • Jacques Muller : photographe
  • André Bonnardel : 1er invité
  • Claude Rio : 2e invité
  • Claude Bonneville : 1re invitée
  • Odile Adam : 2e invitée
  • Dominique Laurens : 3e invitée
  • Betty Garel : 4e invitée
  • Armontel : Jules Palotin
  • Jean Toulout : Mouton
  • Jean Le Poulain : Demidoff
  • R.J. Chauffard : Goblet
  • Michel Vitold : Georges de Valera
  • Jean Parédès : Sibilot
  • Pierre Duncan : 1er garde du corps
  • Bernard Aldone : 2e garde du corps

Septième tableau : Salon de Sibilot[modifier | modifier le code]

  • Michel Vitold : Georges de Valera
  • Marie-Olivier : Véronique
  • Michel Salina : Chapuis
  • François Darbon : Baudoin
  • Jean-Pierre Duclosse : 1er infirmier
  • Ernest Varial : 2e infirmier
  • R.J. Chauffard : Goblet
  • Jean Le Poulain : Demidoff

Huitième tableau : Bureau de Palotin[modifier | modifier le code]

  • Georges Sellier : Nerciat
  • Max Mégy : Charivet
  • Lefèvre-Bel : Bergerat
  • Daniel Mendaille : Lerminier
  • Armontel : Jules Palotin
  • François Darbon : Baudoin
  • Michel Salina : Chapuis
  • Jean Toulout : Mouton
  • Jean Parédès : Sibilot
  • Robert Seller : Tavernier
  • Clément Harari : Périgord