Nejmeddine Hamrouni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nejmeddine Hamrouni
Nejmeddine Hamrouni.
Nejmeddine Hamrouni.
Fonctions
Secrétaire d'État tunisien auprès du ministre de la Santé chargé de la Mise à niveau des établissements hospitaliers
Président Béji Caïd Essebsi
Premier ministre Habib Essid
Gouvernement Essid
Biographie
Date de naissance (52 ans)
Lieu de naissance Tunis, Tunisie
Nationalité tunisienne
Parti politique Ennahdha
Diplômé de Université Paris-Descartes
Université Paris-VIII
Profession Psychologue
Thérapeute familial
Superviseur en action sociale et médico-sociale

Nejmeddine Hamrouni (arabe : نجم الدين الحمروني), né le à Tunis[1], est un psychologue et homme politique tunisien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse, études et carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Dans les années 1980, il milite à l'Union générale tunisienne des étudiants (UGTE)[2]. Il en est d'abord secrétaire général de la branche locale à la faculté de médecine de Tunis, avant de devenir, en 1990, le secrétaire général de ce syndicat étudiant d'obédience islamiste[2]. L'UGTE est dissoute par la justice le et, cette même année, Hamrouni s'exile en France, où il reste plus de douze ans[2].

Il poursuit ses études universitaires et obtient un doctorat en psychologie et un diplôme d'études approfondies en science politique et sociologie des universités de Paris V et Paris-VIII[2]. Ses travaux en psychologie portent sur le paradigme de la multiplicité appliqué au champ de la clinique psycho-thérapeutique des groupes, des familles et des institutions[2]. Sa thèse, soutenue le à Paris-VIII[3], a pour intitulé : Reconnaissance et traitement des conflits de loyauté : de quelques modifications théoriques, méthodologiques et techniques auxquelles nous oblige le travail avec les familles migrantes. Pour une clinique de la multiplicité[4].

En France, il travaille comme psychologue et thérapeute familial au centre médico-psycho-pédagogique d'Argenteuil, superviseur en action sociale et médico-sociale et thérapeute familial chargé de consultation au Centre d'études cliniques des communications familiales de Paris[2].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

De retour en Tunisie, il est nommé, en janvier 2012, comme conseiller auprès du chef du gouvernement chargé de la veille stratégique et de la prospective[2]. Il reste conseiller auprès des trois chefs de gouvernement successifs : Hamadi Jebali, Ali Larayedh et Mehdi Jomaa[2]. En juillet de la même année, il est co-porte-parole du congrès d'Ennahdha, et devient alors membre du conseil consultatif (choura) du parti[2].

En février 2013, il fait partie du « Conseil des sages »[5], créé par Jebali afin de mettre en place un nouveau gouvernement et de convoquer de nouvelles élections.

Le , il est nommé secrétaire d'État chargé de la Mise à niveau des établissements hospitaliers, auprès du ministre de la Santé Saïd Aïdi, dans le gouvernement de Habib Essid. Il conserve ce poste jusqu'au remaniement du , lors duquel tous les postes de secrétaires d'État sont supprimés.

Il redevient alors conseiller auprès du chef du gouvernement chargé de de la veille stratégique et de la prospective[6]. Sa fin de mission comme conseiller, publiée dans le Journal officiel de la République tunisienne du , prend effet le [7].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Nejmeddine Hamrouni est marié et père de quatre enfants[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]