Nejib Ben Khalfallah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nejib Ben Khalfallah
Nejib Ben Khalfallah 3.jpg
Nejib Ben Khalfallah en 2015.
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Nejib Ben Khalfallah (arabe : نحيب بن خلف الله), né en à Tunis[1] et mort le [2], est un danseur et chorégraphe tunisien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Considéré parmi les pionniers de la danse en Tunisie[3], Nejib Ben Khalfallah commence la danse en 1984 et intègre l'atelier de danse contemporaine créé par le danseur et chorégraphe tunisien Imed Jemâa. En 1992, il participe avec ce dernier à la création chorégraphique Nuit blanche qui remporte le premier prix du Festival de Bagnolet[4].

Pendant les années 1990, il côtoie et participe à plusieurs créations artistiques réalisées par de grands noms de la danse et du théâtre en Tunisie, comme Raja Ben Ammar et Taoufik Jebali[4].

De 1993 à 2020, Nejib Ben Khalfallah réalise et met en scène des spectacles chorégraphiques. Le 3 avril 2017, il est agressé par plusieurs personnes suite à la polémique créée par son spectacle Fausse couche dont le nom en arabe (arabe : ألهاكم التّكاثر ou Alhakom Al-Takathor) a été interprété par certains comme une atteinte au sacré[5]. Suite à cette agression, il décide de changer le titre de son spectacle et de retirer ses affiches[6].

Chorégraphies[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Nejib Ben Khalfallah », sur repertoire-artistestunisiens.com, (consulté le 21 juillet 2020).
  2. « Décès du chorégraphe Nejib Ben Khalfallah », sur businessnews.com.tn, (consulté le 24 juillet 2020).
  3. « Journées chorégraphiques de Carthage du 26 juin au 1er juillet 2018 », sur baya.tn (consulté le 21 juillet 2020).
  4. a et b « Al-hakoumou attakathourou / Fausse couche, Nejib Khalfallah », sur imarabe.org, (consulté le 21 juillet 2020).
  5. « « Fausse couche : réaction du Théâtre national tunisien », sur nawaat.org, (consulté le 21 juillet 2020).
  6. « Agression du chorégraphe Nejib Ben Khalfallah », sur businessnews.com.tn, (consulté le 21 juillet 2020).
  7. « Fares Landoulsi », sur agence-arcenciel.com (consulté le 5 janvier 2020).
  8. « Spectacle Jardin d'amour de la Compagnie Nejib Ben Khalfallah, lundi 24 novembre », sur tekiano.com, (consulté le 21 juillet 2020).
  9. « Film Thala mon amour : salles et horaires des projections du 11 au 15 janvier à Tunis et dans les régions », sur tekiano.com, (consulté le 21 juillet 2020).