Neil de Kock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kock.
Neil de Kock
Description de cette image, également commentée ci-après
Neil de Kock en 2010.
Fiche d'identité
Nom complet Neil Alan de Kock
Naissance (39 ans)
à Le Cap (Afrique du Sud)
Taille 1,77 m (5 10)
Position Demi de mêlée
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
1999
2000-2006
2001-2006
2006-2017
Griffons
Western Province
Stormers
Saracens


49 (15)[1]
257 (85)[1]
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
2001-2003Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud10 (10)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 13 septembre 2018.

Neil de Kock, né le au Cap (Afrique du Sud), est un joueur de rugby à XV sud-africain qui joue avec l'équipe d'Afrique du Sud entre 2001 et 2003.

Il évolue comme demi de mêlée (1,77 m pour 79 kg).

Il a évolué dans le Super 12 (devenu le Super 14) sous les couleurs des Stormers, une franchise de rugby à XV d'Afrique du Sud basée au Cap et pour la Western Province en Currie Cup.

Il joue ensuite pour le club anglais des Saracens à partir de 2006 jusqu'à sa retraite sportive en 2017[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Province[modifier | modifier le code]

Franchise[modifier | modifier le code]

Clubs[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il a effectué son premier test match avec les Springboks le à l’occasion d’un match contre l'équipe d'Italie.

Il a disputé 4 matchs de la Coupe du monde de rugby 2003.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Avec les Springboks[modifier | modifier le code]

  • 10 sélections
  • 10 points (2 essais)
  • Sélections par saison : 1 en 2001, 5 en 2002, 4 en 2003.

En club[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Neil de Kock », sur www.itsrugby.fr (consulté le 13 septembre 2018)
  2. (en) « Former Bok scrumhalf Neil de Kock calls time on his career », sur www.iol.co.za,

Liens externes[modifier | modifier le code]