Nehalennia speciosa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nehalennia speciosa, la déesse précieuse ou néhalennie précieuse est une espèce d'insectes odonates du sous-ordre des demoiselles, de la famille des Coenagrionidae.

Distribution[modifier | modifier le code]

Nord-est de l'Eurasie, depuis l'Allemagne jusqu'à la Sibérie.

Description[modifier | modifier le code]

  • Plus petite demoiselle d'Europe : longueur du corps : 24 à 26 mm.
  • Imagos de couleur vert métallique brillant, tachetés de marques bleues (devenant brunâtres chez les femelles vieillissantes).
  • Aspect gracile et ailes courtes.

La cause de sa disparition[modifier | modifier le code]

Elle a déjà disparu de Belgique et du Luxembourg et sa présence en France est en péril. Les principaux facteurs de son extinction sont la destruction des tourbières, la pollution et les pesticides. Le réchauffement climatique pourrait aggraver les choses[1]. En France métropole, sur les 89 espèces du libellules, 24 sont menacées ou quasi menacées et deux ont disparu[2].

Habitat, mode de vie[modifier | modifier le code]

Fréquente les tourbières où elle se dissimule dans les laîches. Elle vole peu et assez mal, il faut souvent secouer la végétation pour la débusquer.

Son alimentation[modifier | modifier le code]

Son régime alimentaire est constitué de moustiques.

Statut[modifier | modifier le code]

Du fait de son habitat très particulier et en régression, c'est une espèce menacée, disparue de plusieurs régions spécialement dans la partie ouest de son aire. Elle est classée NT par l'UICN.
Après plus de 130 ans d'absence en France, elle a été redécouverte en 2009 dans une tourbière du Jura[3], après sa redécouverte en Suisse deux ans auparavant.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Déesse précieuse La demoiselle qui aimait le froid », sur L'Humanité,
  2. Coralie Schaub, « Libellules : « La Déesse précieuse et la Petite nymphe au corps de feu enflamment l’imaginaire » », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le 8 juin 2018)
  3. DEHONDT, F. MORA, F. & FERREZ, Y. ; 2010. Redécouverte en France de Nehalennia speciosa (Charpentier, 1840) (Odonata, Zygoptera : Coenagrionidae). Martinia. Tome 26, fasc. 1/2, mars/juin 2010, p. 3-8 DEHONDT et al 2010 Redécouverte en France de Nehalennia speciosa

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]