Neha Kakkar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Neha Kakkar
Neha Kakkar Birthday Bash.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (34 ans)
RishikeshVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Sonu Kakkar (en)
Tony Kakkar (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Rohanpreet Singh (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Tessiture
Genres artistiques
Filmi, pop-folk (en), pop indienne (en), RnB contemporainVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Prononciation

Neha Kakkar Singh (pronooncé [ˈneːɦaː ˈkəkːər]), née le , est une chanteuse indienne[1],[2],[3]. Elle est la sœur cadette du chanteur de playback Sonu Kakkar. Elle commence à se produire à un très jeune âge lors d'événements religieux. En 2005, elle participe à la deuxième saison de l'émission de télé-réalité de chant, Indian Idol. Elle a fait ses débuts à Bollywood en tant que choriste dans le film Meerabai Not Out. Elle se fait connaître avec la sortie du morceau de danse "Second Hand Jawaani" de Cocktail, qui est suivi de plusieurs chansons de fête populaires, dont "Sunny Sunny" de Yaariyan et "London Thumakda" de Queen. Outre le playback, Neha Kakkar apparaît dans plusieurs clips vidéo et en tant que juge dans plusieurs émissions de télé-réalité, dont " Indian Idol ".

En 2019, Neha Kakkar est classée parmi les artistes féminines les plus vues sur Youtube avec 4,2 millions de vues[4]. En , elle devient la première chanteuse indienne à remporter un YouTube Diamond Award[5],[6].

Elle figure dans le classement Forbes Celebrity 100 de l'Inde en 2017 et 2019[7],[8]. En , elle figure dans la liste des 100 stars numériques d'Asie établie par Forbes.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Neha Kakkar naît le 6 juin 1988 à Rishikesh, Uttarakhand[9].

Au début des années 90, elle et sa famille déménage à Delhi pour tenter sa chance dans la chanson[10]. Neha Kakkar à l'âge de quatre ans, commence à se produire lors de rassemblements locaux et d'événements religieux[11],[12]. En 2004, elle a déménage à Mumbai avec son frère, Tony Kakkar[13]. En 2006, à l'âge de dix-huit ans, elle est auditionnée pour la deuxième saison d'Indian Idol, où elle est éliminée au début de l'émission[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Neha Kakkar adds husband Rohanpreet's surname to her name on social media; becomes 'MRS. Singh' - Times of India ► »
  2. « It's Instagram Official! Neha Kakkar Changes Her Name on the App After Getting Married »
  3. « Neha Kakkar Adds 'Singh' to Her Name Post Her Grand Wedding with Hubby, Rohanpreet Singh [Picture] »
  4. Ayesha Tabassum, « Neha Kakkar beats Selena Gomez, Billie Eilish and other international artistes to become the second most-watched female artiste on YouTube », Indulge Express,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. (en) Grace Cyril, « Neha Kakkar becomes the only Indian singer to own YouTube Diamond award », India Today,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. (en) Anurag Sharma, « Neha Kakkar wins YouTube Diamond Award, becomes the first Indian singer to do so », Republic World,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. (en) « 2017 Celebrity 100 - Forbes India Magazine », sur Forbes India (consulté le )
  8. (en) « 2019 Celebrity 100 - Forbes India Magazine », sur Forbes India (consulté le )
  9. « Indian Idol profile – Neha Kakkar » [archive du ], Sify (consulté le )
  10. Divya Kaushik, « Neha Kakkar: Delhi is full of talent, Dilliwaale hote hi kamal ke hain », The Times of India,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. « Versatile Notes: 'Neha Kakkar' », The Indian Express,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. Naina Arora, « I am a Delhiite and my journey as a singer began in the city: Neha Kakkar », Hindustan Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. « Tony Kakkar: One gets a lot more popularity as a singer than a composer », The Times of India,‎ (lire en ligne, consulté le )
  14. Punita Sabharwal, « Meet the Indian Shakira of the Film Industry – Neha Kakkar », Entrepreneur,‎ (lire en ligne, consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]